Le moral des ménages français n’est pas au beau fixe

|

Economie, fiscalité ou polémiques de fin 2013 auraient-elles eux raison du moral des Français ? Avec un score de 51, la France se place en bas du classement mondial sur le moral des ménages menés par Nielsen.  

La France est plus pessimiste que ses voisins européens.
La France est plus pessimiste que ses voisins européens.© MICHAEL ROSENFELD

46% des Français estiment que les perspectives d’emploi sont mauvaises (29% en Europe) pour l'année en cours. 28% ont, eux, une image négative de leurs finances personnelles (16% en Europe) et 37% estiment que la période n’est pas propice aux achats.

Mais les ménages français s’inquiètent en priorité de l’emploi (17% contre 16% en Europe), du coût des factures (13% contre 12% en Europe) et de la situation économique (11% contre 12% en Europe).

Face à leur méfiance et peur de récession, les Français sont 55% à vouloir économiser sur l’habillement (57% en Europe), 54% sur énergie (48% en Europe) et 52% sur les produits qu’ils achètent actuellement pour en acheter des moins chers.

Mais si la confiance des consommateurs français est mauvaise, la confiance mondiale, elle, est stable pour le troisième trimestre 2013 (indice de 94). L’Europe se détache tout de même par ses mauvais résultats avec 18 pays en baisse sur les 32 étudiés. Sur les 17 plus mauvais scores de l’étude mondiale, 17 sont à imputés à l’Europe. Au plus bas du classement : l’Italie, la Croatie, la Grèce, la Slovénie et le Portugal.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter