Marchés

Le naturel a le vent en poupe

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Œufs MatinesLes oeufs de plein air Bleu Blanc Coeur Benefic de Matines sont naturellement enrichis en oméga 3 grâce à une alimentation riche en lin. Les apports d'oméga 3 dans ses oeufs sont 3 fois plus élevés que dans des produits conventionnels.
Œufs MatinesLes oeufs de plein air Bleu Blanc Coeur Benefic de Matines sont naturellement enrichis en oméga 3 grâce à une alimentation riche en lin. Les apports d'oméga 3 dans ses oeufs sont 3 fois plus élevés que dans des produits conventionnels.©

Ne pas avoir le cancer, être svelte, faire baisser son taux de cholestérol, renforcer ses défenses immunitaires... Les allégations fonctionnelles des produits santé sont pour le moins prometteuses. Mais c'est sans compter sur le durcissement de la réglementation, qui, d'ici à deux ans, va obliger les marques à prouver - étude clinique à l'appui - que leur produit est bien à l'origine du bienfait sur l'organisme. « Ce renforcement de la législation va éliminer pas mal de charlatans présents en France », note Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et dirigeante du cabinet Nutrimarketing. Elle poursuit : « Le marché va certainement évoluer vers une offre plus proche de la nature avec une liste réduite des ingrédients, des conservateurs et arômes naturels. » Dans ce cadre, certains ingrédients déjà connus pour leurs actions bénéfiques sur l'organisme devraient remporter un vif succès dans les années à venir. « Le consommateur est prêt à fantasmer sur les bienfaits d'un aliment et à payer très cher pour ça », résume Béatrice de Reynal .

 

 

Oméga 3 : Rester en bonne santé 

Classés dans la catégorie des acides gras essentiels, les oméga 3 sont indispensables à l'organisme et celui-ci ne sait pas les fabriquer. On trouve les oméga 3 en grande quantité dans le lin, les noix, le colza et les poissons gras. Les études tendent à démontrer que ces acides gras préviennent les infarctus du myocarde, diminuent le cholestérol et l'hypertension, améliorent la fonction immunitaire, et les fonctions sexuelles. L'Inserm et l'Inra ont par ailleurs démontré que des carences en oméga 3 favorisaient les comportements dépressifs.

 

 

Les superfruits :  Lutter contre le vieillissement

Terme purement marketing popularisé en 2005 par un succès de la littérature scientifique américaine baptisé Superfood, les superfruits rassemblentsous une seule catégorie les fruits riches en nutriments et antioxydants. Parmi eux, on compte la myrtille, l'açai, la canneberge, la goji, le raisin, la mangue, la grenade et l'argousier. La liste des bienfaits des antioxydants est longue : lutte contre le vieillissement de la peau, le cancer et les maladies cardiovasculaires.

 

 

Des fibres : La multifonction  

Bien connues des consommateurs pour leur effet sur le transit intestinal, les fibres sont en réalité les superchampions de la multifonction nutritionnelle. Elles sont coupe-faim, régulent l'absorbtion des glucides et lipides et aident à éliminer le cholestérol et autres éléments toxiques.

 

 

La Stévia : Garder la ligne 

Plante originaire d'Amérique du Sud, la stévia est un arbre dont les feuilles ont un très fort pouvoir sucrant avec indice glycémique proche de zéro. Les recherches menées sur la plante ont montré qu'elle avait un effet négligeable sur l'augmentation du taux de glucose dans le sang et qu'elle pouvait par conséquent être recommandée comme substitut au sucre dans la lutte contre l'obésité et l'hypertension.

 

Étude

 

 Toute allégation n'est pas bonne à prendre

 

Il n'existe pas de mot magique en matière de nutrition. Les allégations santé peuvent valoriser ou dégrader l'image santé d'un produit. C'est ce que viennent de démontrer Claude Fischler et Mohammed Merdji, dans une étude réalisée pour l'agence Protéines. « Une allégation mal faite dégrade la valeur santé de l'aliment », souligne ainsi Serge Michels, le directeur général de l'agence spécialisée en nutrition. En demandant à des consommateurs de noter la valeur santé de certains aliments, d'abord au naturel, puis lorsqu'ils portent une allégation, les chercheurs ont découvert que les notes avaient souvent tendance à baisser. Ainsi un pur jus d'orange en bouteille, dont la valeur santé était évaluée à 3,8/5, a chuté à 2,4/5, en portant la mention « avec oméga 3 ».

 

 

60 %


La part des consommateurs qui restent neutres face à une allégation santé. Alors qu’unmacaron promotionnel fait l’unanimité, étant perçu comme un gain, une allégation santé n’a pas ce statut. À elle de convaincre.


source : étude proétéines

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA