Marchés

Le non-alimentaire bon élève

Seuls les secteurs droguerie-parfumerie-hygiène et les autres produits non alimentaires sont nettement décrochés par rapport à l'ensemble des PGC. Les hausses de prix des produits frais et des liquides sont juste en dessous de la moyenne, tandis que l'épicerie cavale toujours en tête. Très surveillés par les enseignes et par leurs clients, les 7 000 produits leaders (présents dans plus de 40% des magasins) restent les plus sages.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter