Le nouveau Monoprix parisien, concentré de la stratégie omnicanale de l’enseigne

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le magasin, installé sous la canopée du Forum des Halles en plein cœur de Paris, présente une multitude de services pour simplifier la vie de ses consommateurs urbains. Régis Schultz, patron de l’enseigne, a inauguré ce dernier point de vente hier et a présenté l’ensemble de ces dispositifs digitaux à LSA.

Le Monoprix des Halles, ouvert à Paris fin juillet, s'adapte à sa cible urbaine avec de multiples propositions omnicanales
Le Monoprix des Halles, ouvert à Paris fin juillet, s'adapte à sa cible urbaine avec de multiples propositions omnicanales© Julien Paquin

« Notre objectif, c’est de maximiser le plaisir et de minimiser les contraintes de notre clientèle », débute Régis Schultz, tout sourire, quelques minutes avant l’inauguration officielle du Monoprix des Halles, ouvert le 26 juillet dernier. Smartphone à la main, le président de Monoprix énumère à vitesse grand V l‘ensemble des dispositifs omnicanaux rassemblés dans ce dernier point de vente. "C’est le dernier né des Monoprix, il bénéficie donc de tous nos services en matière d'omnicanalité. La clientèle est prête à s’approprier ces services », assure-t-il.

Des solutions pour abolir l'attente en caisse

Sa démonstration démarre avec l’application Monop’Easy, installée depuis la veille dans le magasin pour l'offre de sandwiches et de boulangerie, et déjà en place dans le Monop' situé près de la place de la Madeleine, à Paris. Le principe ? Le client scanne le code-barre du produit, qui s’affiche dans l‘application Monop’Easy préalablement téléchargée sur son mobile. Il finalise le paiement sur son smartphone avec les coordonnées d’une carte bancaire enregistrée. « Cette application est légitime dans les petites surfaces et met fin à l’irritant principal des consommateurs : l’attente en caisse», souligne Régis Schultz. Cette possibilité sera étendue à tous les Monop' sur le premier semestre 2018. 

Pour abolir cette fin de course parfois désagréable, Monoprix a opté, dans ses magasins de plus grande taille, pour le lacher de charriot, autrement nommé le « Shop and go », actuellement déployé dans 80 % du parc. Les clients laissent leurs emplettes en magasin, les courses sont emballées et livrées à domicile où s’effectue le paiement.

Toujours dans cette logique de gain de temps, la géolocalisation des produits dans le point de vente se développe peu à peu dans les surfaces de vente de l’enseigne urbaine. Là encore, le smartphone des utilisateurs est l’outil indispensable pour profiter cette fonction. Ceux-ci entrent dans le portail virtuel de Monoprix pour indiquer dans quel point de vente ils se situent. Ils inscrivent la référence recherchée… Un plan -et même un itinéraire- s'affiche alors pour se rendre jusqu’au produit convoité.

"30 % des livraisons à pied"

L’aspect serviciel s'étend aussi en dehors du magasin. D’abord avec le click and collect, les courses alimentaires sont disponibles en magasin entre 1 heure et 3 heures après la commande. Pour la mode, les articles peuvent être réservés en deux heures. Après le passage dans le point de vente, les adeptes de la livraison bénéficient aussi d’une service rapide. La livraison s’effectue en effet en une heure et sans véhicule quand le client se situe à moins de 500 mètres. « Ici aux Halles, 30 % des livraisons se font à pieds », avance Franck Lacroix, le directeur de ce nouveau magasin des Halles qui a sous sa responsabilité 130 salariés en équivalent temps plein. « Nous réalisons 3 millions de livraisons par an, il y a des magasins qui enregistrent jusqu’à 20 % de leur chiffre d’affaires via ce service », complète Régis Schultz.

Une fois livrés, les consommateurs les mieux organisés peuvent recourir au « Shop & Give », un service permettant de remettre gratuitement au livreur des produits alimentaires non périmés, des fruits et légumes ainsi que des piles et des ampoules usagées.

L’alimentaire pensé pour les citadins

En plus de sa stratégie digitale, ce Monoprix , qui s’étale sur 2 760 mètres carrés de vente répartis sur deux étages, offrent également un choix alimentaire adapté à son public urbain. Au rez-de-chaussée, l’espace « Pain en Ville » présente une offre boulangerie-pâtisserie et sandwicherie traditionnelle, visible ci-contre, ainsi que d’une salle de restauration, auxquels s’ajoutent deux terrasses de 80 places. Au niveau -1, le magasin principal commercialise de nombreux produits adaptés à la restauration (sur place ou à emporter) avec notamment un corner à sushis, un bar à salade et à fruits. 

Photos de ce nouveau magasin

L'espace restauration existe aux deux entrées du magasin, ici, la zone du niveau - 1 :

...Et là, l'espace situé au rez-de-chaussée:

Sushi shop signe des recettes pour Monoprix :

Le magasin offre le wifi à ses clients... et en profite pour glisser astucieusement les façons de l'utiliser pendant sa pause repas:

Infographie récapitulative :

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA