Le nouvel ensemble Findus-Iglo en ordre de marche

|

En rachetant Iglo en juin et Findus en novembre, la société d’acquisitions Nomad Foods crée un ensemble, leader européen des surgelés salés. Objectif : consolider le monde du surgelé et profiter des opportunités offertes par ces marques mondiales.

IGLO/FINDUS
IGLO/FINDUS©LAETITIA DUARTE

Concurrents pendant de nombreuses années, Iglo et Findus sont désormais alliés, après leur rachat par la société d’acquisitions Nomad Foods, en juin et en novembre 2015. « Nomad a réalisé ce que de nombreux fonds ou groupes rêvaient de faire en créant un géant des surgelés européen », confie Steven Libermann, CEO Findus Europe du Sud, directeur général de Findus France et président d’Iglo France. En France, le nouvel ensemble va désormais peser 9,5% de part de marché en valeur (8,1% pour Findus et 1,4% pour Iglo). « Moins de 10% de part de marché pour un leader, c’est faible. Dans l’Hexagone, le marché est très fragmenté, alors que, dans d’autres pays, les leaders occupent 20 à 40 % du marché. Il faut faire bouger les surgelés », ajoute Steven Libermann.

Partenaire de la distribution

Ainsi, en France, les cartes se mettent en place. Les équipes d’Iglo, basées à Sèvres (Hauts-de-Seine) vont s’installer avec celles de Findus, à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Car à la différence des autres pays européens, les deux marques coexistent en France et en Belgique. « Pour le moment, nous allons les faire cohabiter au moins jusqu’en 2016. Après nous aviserons », explique Steven Libermann. Pas d’urgence, car les deux entités ont des activités complémentaires, à l’exception des bâtonnets de poisson (Croustibat pour Findus et Captain Iglo pour Iglo).

Par ailleurs, Iglo, qui travaillait avec la force de vente de Daddy, va rejoindre celle de Findus. Avec une position plus importante, les deux entités vont pouvoir être force de proposition pour lancer des initiatives en magasins, comme des plans merchandising. « Nous arrivons devant les distributeurs avec une casquette de leader transcatégoriel des surgelés. Je ne veux plus de bras de fer avec la distribution, mais plutôt entrer dans une logique de partenariat », ajoute-t-il.

Pour croître sur le marché français, les marques comptent sur une croissance organique, mais, selon Steven Libermann, si des opportunités de croissance externe devaient se présenter, elles pourraient être saisies par Nomad. Mais chaque chose en son temps. Déjà, les deux entités vont continuer leur travail d’innovation : Findus sur des lancements et Iglo en consolidant ses gammes.

Sortir l’armada

« La guerre à laquelle nous nous sommes livrés pendant des années sur les poissons surgelés nous a coûté cher. Elle est désormais terminée, et nous allons avoir les moyens d’investir », indique Steven Libermann. Des réflexions sont notamment menées autour des plats cuisinés surgelés, qui subissent toujours les effets du horsegate, et le nouvel ensemble ne cache pas sa volonté de se lancer sur de nouvelles catégories à l’instar des produits apéritifs, des gammes festives, de la viande et des légumes bruts, des fruits de mer… « Si nous décidons d’arriver sur de nouveaux segments, nous sortirons l’armada », précise Steven Libermann. Alors que la création de ce nouvel ensemble avait provoqué des craintes, surtout du côté des salariés de Findus, inquiets pour la pérennité de l’usine de Boulogne-sur-Mer, les garanties apportées par Nomad (volume de production assuré pour trois ans et investissement industriel de 7 M €) ont calmé les esprits. L’intégration est en cours. 

Les axes de la nouvelle stratégie

  • Continuer sur un rythme poussé d’innovations sur les segments existants.
  • Réfléchir à se lancer sur de nouvelles catégories.
  • Gagner de la part de marché pour arriver à 15-20%.
  • Dégager des synergies avec les activités complémentaires des deux marques.
  • Mettre en place une force de vente commune.

264 M€

Le poids du nouvel ensemble en sortie de caisses, CAM à P10, soit :

  • 225 M€ pour Findus,
  • 39 M€ pour Iglo

Source : Nomad Foods

"Le rapprochement Findus-Iglo a créé un géant européen du surgelé. Les activités des deux marques sont complémentaires et il n’y aura pas de cannibalisation."

Steven Libermann, CEO Findus Europe du Sud, directeur général de Findus France et président d’Iglo France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2391

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message