Marchés

Le « oui, mais… » de l’UFC-Que Choisir au plan de modernisation de la filière viticole

|

L’UFC-Que Choisir estime que la création de l’IGP (Indication Géographique Protégée) en tant que catégorie intermédiaire aux exigences assouplies est une bonne chose. En revanche « le plan de modernisation reste muet sur les définitions pratiques de l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) et aucune garantie n’est donnée par le ministre que les futures AOP seront suffisamment exigeantes, c'est-à-dire sélectives, pour éviter que des productions standardisées ne bénéficient de la même appellation que les vins qui ont un véritable lien au terroir ». L’UFC-Que Choisir demande que les professionnels réécrivent les cahiers des charges des futures AOP en se recentrant sur la notion de terroir et que l’INAO refuse tout cahier des charges qui diluerait la notion de terroir et galvauderait l’AOP.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message