Le paiement mobile de Starbucks plus populaire que ceux d'Apple et Google

|

La chaîne de restauration compte davantage d'utilisateurs de son système de paiement mobile qu'Apple, Google et Samsung, selon eMarketer. Une avance qu'elle devrait conserver au moins jusqu'en 2022.

Le paiement mobile de Starbucks plus populaire que ceux d'Apple et Google
Le paiement mobile de Starbucks plus populaire que ceux d'Apple et Google© eMarketer

L'application mobile de Starbucks, qui permet de régler un achat en magasin et de gagner des crédits à dépenser lors de futurs achats, a été lancée avant Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay. Or elle a toujours conservé son avance. Elle reste aujourd'hui plus utilisée par les consommateurs américains que les trois autres... et devrait faire la course en tête au moins jusqu'en 2022, prévoit eMarketer.

D'après Starbucks, 12% de ses transactions enregistrées au premier trimestre 2018 aux Etats-Unis étaient des commandes mobiles. Au second semestre, eMarketer estime que 23,4 millions d'Américains âgés de 14 ans et plus réaliseront un achat mobile dans l'un des points de vente de la chaîne. C'est légèrement plus que les 22 millions qui emploieront Apple Pay, et largement plus que le nombre d'utilisateurs à prévoir de Google Pay (11 millions) et de Samsung Pay (9,9 millions).

Un dynamisme à porter au crédit non seulement du lancement précoce du système et de son adoption rapide, mais également de son usage très simple et de la loyauté de la clientèle de l'enseigne. Et donc, plus concrètement, de sa capacité à lier le paiement au programme de fidélité. "Pour les utilisateurs de l'app, la valeur du paiement mobile est évidente : ils gagnent du temps et de l'argent en caisse, tout en engrangeant points de fidélité et offres spéciales", analyse Cindy Liu chez eMarketer.

Qui plus est, l'app de paiement in-store de Starbucks est disponible aussi bien sous Android que sous iOS. Pour sa part, Apple Pay est accepté par une moitié des commerces physiques américains, estime eMarketer. Google Pay a beau être installé par défaut sur les smartphones sous Android, son usage dest moins développé. Quant à Samsung Pay, pourtant accepté chez 80% environ des commerces du pays, c'est le moins populaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message