Le paiement par téléphone mobile franchit une étape décisive

|
Paiement via un téléphone mobile

La grande distribution entre de plain-pied dans l’ère du paiement via le téléphone mobile. Un communiqué commun diffusé ce mardi par plusieurs grandes enseignes nationales et les trois opérateurs nationaux de téléphonie mobile annonce la création d’un groupe de travail sur le paiement par téléphone mobilier. Sont concernés Auchan, Carrefour et les Mousquetaires, côté alimentaire, Castorama, la Fnac, Kinepolis, Jules et Leroy Merlin côté non-alimentaire. Leurs filiales de services financiers participent également au projet : Banque Accord, Cofidis, Finaref et Laser.
Sobrement baptisé Ergosum (pour « ergonomie des services sur mobiles »), ce groupe de travail fait suite aux expériences pilotes menées à Strasbourg et à Caen chez de petits commerçants. Sous l’égide du pôle de compétitivité « Industries du commerce » de la région Nord-Pas-de-Calais, la réflexion va porter maintenant sur « le parcours client et l’ergonomie des différents services mobiles sans contact lors du passage en caisse comme, par exemple, le paiement, l’utilisation de coupons électroniques, l’attribution de points de fidélité », détaille le communiqué.
Sur le plan technique, le paiement par téléphone mobile fonctionne par radiofréquence à très courte distance, dite NFC (Near Field Communication) : le client n’a qu’à approcher son mobile d’une borne de paiement pour régler ses achats. Le montant est directement débité de son compte comme avec une carte de paiement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter