Le palmarès des Grés d’or

|

ENQUÊTE À l’occasion de la remise des prix des Grés d’or 2014, la Feef a dévoilé le lancement de la première marque collective PME, le label  « Entrepreneurs + Engagés ».

Organisée par la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef) et parrainée par LSA, la 16e édition des Grés d’or récompense douze partenariats exemplaires entre grands distributeurs et PME. La remise des prix s’est déroulée le 30 septembre, à Paris.


Dans un contexte où les consommateurs recherchent des produits authentiques, locaux et porteurs de valeurs respectueuses de l’emploi et de l’environnement, la Fédération des entreprises et entrepreneurs (Feef) lance la première « marque collective PME », qui prend la forme du label « Entrepreneurs + Engagés ». « Pour les entrepreneurs, ce label est une reconnaissance de leur travail engagé au quotidien et un signal fort adressé aux politiques sur le fait que les engagements pris envers les Français sont tenables à condition de soutenir les initiatives justes, les acteurs locaux responsables et les créateurs de valeurs de demain », assure Dominique Amirault, président de la Feef.

Sur la base d’un cahier des charges strict, faisant l’objet d’une labellisation par Ecocert (de 1 500 à 2 500 € par an selon la taille de la société), les entreprises indépendantes partenaires de la grande distribution pourront apposer sur leurs produits ce label « repère » pour éclairer le choix des consommateurs.

Cette initiative nationale a plusieurs objectifs. Tout d’abord, celui de promouvoir le modèle PME dans une démarche de progrès créatrice de valeurs pour tous, de nourrir une différenciation concurrentielle pour les distributeurs, et de les accompagner dans leur propre démarche RSE. Ce label a également l’ambition de rassurer les consommateurs sur l’origine et la fabrication de ce qu’ils achètent, et de contribuer à donner du sens à leurs actes d’achat (soutien de l’emploi local et de l’économie nationale).

Des produits différents, mais aussi des emplois

Selon Dominique Amirault, « nos partenaires de la grande distribution comprennent notre initiative et, un à un, la soutiennent, conscients de l’importance d’offrir au public des produits différents. Conscients aussi que, derrière les produits labellisés, il y a des emplois au cœur des régions, à proximité de leurs magasins. Et que, sans emplois, il n’y a pas de consommation ». Les premières actions commerciales avec les distributeurs débuteront en 2015, l’objectif étant de labéliser 50 entreprises d’ici à la fin de l’année et 150 à fin 2015. « Nous avons déjà signé un accord avec la Feef », annonce Thierry Cotillard, directeur de l’offre alimentaire chez Intermarché. Toutes les PME qui détiendront ce label seront ainsi obligatoirement reçues par un acheteur. Ces mêmes fournisseurs verront au minimum une de leurs innovations référencée au moins quatre mois. De plus, une mise en avant sera offerte lors de la sortie, l’année prochaine, d’un prospectus spécifique. « La Feef n’a pas suffisamment de moyens pour communiquer nationalement sur ce label. La grande distribution se doit de jouer le jeu afin de l’imposer », conclut Thierry Cotillard.

Yves Puget 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2336

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous