Marchés

Le Parisien, ce consommateur qui paie plus pour acheter moins

|

Le Parisien, cet être étrange. Qui est-il ? Quels sont ses réseaux, ses secrets de consommation ? Kantar Worldpanel se penche sur cette épineuse question. Et il en ressort que oui, décidément, ces 2,24 millions de Parisien(ne)s sont bien étranges, en effet. Tous frayant la journée durant dans une ruche pleine de monde, mais, à majorité (51%), célibataires... Autant de bizarreries qui ont des répercussions sur leurs modes de consommation, évidemment.

L'hyper est ainsi un format inconnu pour la moitié d'entre eux. La faute à une offre inexistante ? Oui, et non : la ceinture parisienne est bordée d'hypers. C'est juste que le Parisien va au plus simple : il fréquente cinq fois plus que la moyenne des ménages les magasins de proximité. Et ne stocke pas, lui : douze actes d'achats dans le mois quand la moyenne des Français est à huit. C'est que, pour stocker, encore faut-il avoir de la place. Tout est si cher, à Paris... À commencer par la nourriture, d'ailleurs : 13 € dépensés de plus pour 20 articles de PGC dans le panier en moins, au cours du premier semestre 2013 ! Pas de quoi satisfaire un pouvoir d'achat déjà bien malmené...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter