Le parlement indien vote pour l'autorisation des enseignes étrangères

|

La coalition gouvernementale en Inde a reçu l'appui du parlement pour autoriser l'arrivée des multinationales étrangères de la grande distribution, après deux jours de débats houleux.

Photo: Frank Rosenthal, issue du Retail Tour Bombay
Photo: Frank Rosenthal, issue du Retail Tour Bombay

La loi qui permet d'ouvrir le commerce de détail multi-marques aux investissements directs étrangers (IDE) a été adoptée en septembre, sans examen au parlement qui bloquait les travaux au parlement, le gouvernement a récemment accepté un débat et un vote symbolique. Les millions de petits commerçants craignent pour leur survie face à l'arrivée de grandes enseignes étrangères, comme Auchan, le britannique Tesco ou l'américain Walmart, qui a été le premier à faire part de ses projets d'implantation "d'ici 18 mois".

Implantations limitées

Seules 53 villes de plus d'un million d'habitants pourront donner le feu vert à l'implantation des grandes enseignes étrangères. Les partisans de leur arrivée mettent en avant une baisse du prix des produits de consommation courante, une plus grande variété de produits et une amélioration de la chaîne du froid ainsi qu'une diminution du gaspillage dans ce pays de 1,2 million d'habitants. L'Inde, troisième puissance économique d'Asie, cherche à redonner de l'élan à sa croissance, en perte de vitesse.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter