Le patronat accepte le principe d'une taxation des CDD, les syndicats pas convaincus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Depuis maintenant trois mois, syndicats et patronat planchent sur les moyens de fluidifier le marché du travail en conciliant deux volets : une plus grande flexibilité pour les entreprises et plus de protection pour les salariés.

La nouvelle version remise aujourd'hui aux syndicats propose le principe d'une taxation des contrats courts, principal point de blocage entre les deux. Cette "taxation" serait consentie en échange "d'incitations, de baisses de charges afin d'encourager à embaucher les jeunes en contrats longs".

Dans le texte, un nouvel article propose de majorer la cotisation d'assurance-chômage, actuellement fixée à 4%, pour les CDD. En échange, les embauches de jeunes de moins de 26 ans en CDI seraient exonérées de cotisations chômage patronales pendant trois mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA