Marchés

Le PC peut-il rebondir en 2013 ?

|

Annoncé en phase terminale depuis deux ans, terrassé par les tablettes, le PC n'est peut-être pas si moribond que ça. Explications.

Le HP TouchSmart.
Le HP TouchSmart.© DR

«Sell in » ou « sell out » ? (ventes aux magasins ou ventes sorties de caisses ?). Voilà la question qu'on entend le plus dans les directions marketing des fabricants de PC ces derniers temps. Car on pourrait croire qu'il y a le feu à la maison. Les chiffres de ventes de PC, qui tombent régulièrement, font état de chutes de ventes alarmantes. Ainsi, selon Gartner, le recul en Europe au premier trimestre serait de 16 %, avec 23,3 millions de machines vendues contre 27,7 millions un an plus tôt.

Et pour la France, selon IDC cette fois, la chute atteindrait quelque 20 % depuis le début de l'année. Là, ce n'est plus la maison qui brûle, c'est tout le quartier. C'est aller un peu vite. « Les chiffres alarmistes de Gartner et d'IDC sont du " sell in " , à savoir la vente des fabricants aux magasins ; lorsqu'on regarde les ventes réelles au client final [le fameux « sell out », NDRL], c'est loin d'être aussi mauvais », temporise Sabine Turkieltaub, directrice marketing d'HP. Au contraire, selon nos informations, les ventes de PC portables, en recul de 9 % sur l'ensemble de l'année 2012, seraient reparties à la hausse depuis la deuxième quinzaine de février. Avec sur certaines semaines, même, des croissances à deux chiffres.

Beaucoup d'invendus sur les bras

L'incendie serait-il déjà éteint ? Les fabricants de PC veulent en tout cas le croire. C'est que l'année 2012 a été plutôt traumatisante pour le secteur. Après un début d'année morose, l'ensemble du marché attendait la sortie de Windows 8 comme le messie. Le nouvel OS (système d'exploitation ou operating system) de Microsoft allait en mettre plein les yeux aux Cassandres qui prédisent depuis deux ans la mort de l'ordinateur personnel ! Résultat : les ventes de PC se sont effondrées de 13 % en France sur le dernier trimestre... « On peut penser que cela aurait pu être encore pire sans Windows 8, avance timidement Clément Guillaumin, responsable marketing chez Asus France. Le problème, c'est que l'intérêt de Windows 8 réside dans sa nouvelle interface pour écran tactile ; or, les offres de PC tactiles n'étaient pas assez nombreuses en fin d'année. » Ainsi les enseignes se sont retrouvées avec plein d'invendus sur les bras début 2013, et ont préféré écouler les stocks plutôt que d'en commander de nouveaux aux fabricants. D'où la chute des ventes en « sell in »...

Donc, pas de raison de tirer la sonnette d'alarme pour les fabricants de PC, surtout que quelques signes laissent espérer une reprise. La première vient de la tablette elle-même, qui est vue par les utilisateurs comme un supplétif du PC. « Est-ce que vous avez déjà essayé de décharger les photos d'un appareil vers une tablette ?, interroge Clément Guillaumin. La tablette est loin de remplacer tous les usages du PC... » Et cela se retrouve dans les chiffres. « Pour 70 % des Français, la tablette ne remplace pas le PC, explique Tristan Bruchet, analyste en charge de l'informatique chez GfK. Elle est même, en ce sens, à contre-courant de la rationalisation qu'on observe sur les autres marchés. »

Or, 2013 sonnera peut-être le retour du rationnel sur ce marché. Même si les tablettes devraient encore battre des records de ventes (5 millions d'unités sont attendues par GfK cette année), ce ne sera pas forcément aux dépens des PC. Car le vieil ordinateur redevient enfin désirable. Les fabricants proposent des gammes larges et abordables d'ultrabooks et de PC à écran tactile. « À la fin de l'année dernière, nous n'avions que trois modèles de PC à écran tactile, ce qui était trop peu », reconnaît Sabine Turkieltaub. Depuis, le leader du PC multiplie les sorties que ce soit dans sa gamme Pavilion - le coeur de gamme d'HP, à moins de 600 E - ou les très premium Spectre - plus de 1 300 E pour le dernier modèle TouchSmart. Et tous les fabricants s'y mettent. Comme Asus, leader en 2012 sur le PC portable, qui décline cette année sa série des Transformer - des tablettes qui se transforment en PC avec l'ajout d'un clavier - sur le PC fixe. Son modèle AiO représente, une fois encore, un concept astucieux : un PC monobloc à écran tactile qui se transforme en tablette tactile, sous Android, une fois l'écran détaché.

Les ressources du tactile

Les fabricants sont prêts pour le « retour » des clients, qui, après avoir reporté le renouvellement en 2012 pourraient passer à l'acte cette année. « Selon nos estimations, le tactile va représenter 12 % des ventes globales de PC en 2013 », avance Tristan Bruchet de GfK. Du côté des fabricants, on est encore plus optimiste. « Sur la fin d'année, le tactile devrait représenter la moitié des ventes de PC portables et compenser la baisse des modèles non tactiles », estime Clément Guillaumin. Au final, c'est en singeant la tablette (tactile, légèreté, vitesse...) que le PC a peut-être puisé les ressources de son rebond.

- 1 % L'évolution du marché de l'informatique en France en 2012, à 6,08 Mrds E - 9 % L'évolution des ventes de PC portables en France en 2012 4,2 Mrds E Les ventes de matériel informatique (PC + tablettes) en 2012, en hausse de 2 %, exclusivement due aux tablettes, à + 140 % Source : GFK

Pourquoi s'est-il effondré en 2012 ?

- Un report des achats pour cause d'arbitrage budgétaire des ménages - Une concurrence des tablettes et des smartphones - Un faible nombre d'appareils tactiles optimisés pour Windows 8 mis sur le marché

Pourquoi peut-il repartir en 2013 ?

- L'offre de modèles à dalles tactiles va s'étoffer, et pourrait représenter 50 % des ventes de PC portables en fin d'année - Des tablettes qui ne représentent pas une alternative durable (70 % des utilisateurs jugent qu'elles ne remplacent pas le PC) - Les ultrabooks (PC portables très fins), qui ont représenté 1 million de ventes en 2012, vont encore être encore plus accessibles en 2013 avec des prix en baisse

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message