Le Petit Marseillais ose logiquement les déodorants

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

De toutes les marques de gels douche, quelle est l’exception ? Le Petit Marseillais : l’une des seules à ne pas faire déodorants. Pourquoi ? La marque de Johnson & Johnson attendait d’être bien établie sur ses secteurs avant de se diversifier. Ainsi, après les savons solides, les savons liquides, les gels douches, le capillaire et les soins corps, la voilà près des aisselles pour 2014. 

déo LPM

Un gros lancement pour le Petit MArseillais, dans le quatrième rayon de l’hygiène beauté. il pèse environ 457 millions d’euros. Et près de la moitié du chiffre d’affaires de marques comme Ushuaïa (Lascad) ou Sanex (Colgate) est réalisé sur les déodorants. Quand Monsavon, Nivea, Cadum et Dove y sont également présentes... Alors pourquoi pas LPM ? « 97% des consommatrices ont répondu que la marque était légitime sur ce segment », assure Claire Coppard, responsable du digital et du développement des nouvelles catégories qui a donc décidé de se lancer.

Le parfum au coeur

La marque a soigné ses fragrances, deuxième critère de choix pour les déodorants, après la forme du produit (roll on ou spray). Elle y a inclut une technologie de neutralisateur d’odeur, brevetée. Les formules sont sans sels d’aluminium et sans paraben. Et existent toutes en version roll on et spray. Pour se positionner sur ce segment d'innocuité, la marque a testé dermatologiquement ses produits.

Quant à la compression, initiée récemment par Unilever, « C’est quelque chose que nous regardons de près », assure David Frappart, directeur marketing pour Johnson & Johnson. 'L'avantage écologique apporté par cette solution est réelle". assure-t-il. La marque sera présente 11 semaines en télé, ainsi qu’en affichage, sur internet, et en entrée de magasin. Soit une campagne totale qui lui assera 200 millions de contacts, selon elle. 

 

Si l’huile de sauge est au cœur de toutes les formules de ses nouveautés, Le Petit Marseillais propose quatre références : Rose, Thé Vert, Fleur D’oranger, et Karité. PVC : entre 3,35€ et 3,70€ pour les sprays et jusqu’à 3,95€ pour les roll on. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA