Le Petit Olivier et Intermarché financent l’électrification d’un village marocain

|

Jusqu’au 30 novembre 2017, La Phocéenne de cosmétique et Intermarché reversent 10% du chiffre d’affaires HT réalisé sur la vente des produits de la gamme argan du Petit Olivier à la Fondation Mohammed VI afin de financer l’électrification d’un village marocain et la construction d’un bâtiment de dépulpage et de concassage des noix d’argan.

Le Petit Olivier et Intermarché finance la construction d'un village solaire.
Le Petit Olivier et Intermarché finance la construction d'un village solaire.© LPO

Trois millions de Marocains vivent de manière directe ou indirecte grâce à la filière de l’argan, selon la fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier. Mais l’arganeraie marocaine est fragile, menacée par la surexploitation et l’abattage abusif d’arbres. Ce sont environ 600 hectares qui sont perdus chaque année. La Phocéenne de cosmétique, connue pour sa marque Le Petit Olivier, a voulu s’impliquer pour contribuer au confort ceux qui vivent grâce à l’huile d’argan, l’ingrédient phare d’une gamme du Petit Olivier. La ligne Argan qui comprend douze produits fait, en effet, partie des meilleures ventes de la marque. La Phocéenne de cosmétique s’est donc rapprochée de la fondation Mohammed VI et a associé un de ses distributeurs, Intermarché, à sa démarche.

Objectif: reverser 100 000 euros

Depuis le 1er avril et jusqu’au 30 novembre 2017, l’entreprise cosmétique et son distributeur reversent 10% du chiffre d’affaires HT (5% chacun) réalisé sur la vente des produits de la gamme argan du Petit Olivier à la fondation. Cet argent aide au financement de l’électrification d’un village situé dans la région d’Essaouira. A terme, le village disposera de l’électricité grâce à l’énergie solaire. L’argent versé par la marque et le distributeur permet d’acheter des équipements photovoltaïques et de construire un bâtiment de 156 m2 qui accueillera une nouvelle coopérative de femmes pour le dépulpage er le concassage des noix d’argan. Par ailleurs, La Phocéenne de cosmétique s’est engagée à acheter l’huile d’argan produite à partir des amandons qui seront fournis par cette coopérative.

La Phocéenne de cosmétique espère reverser 100000 euros à la fondation. Au travers du Petit Olivier, l’entreprise collabore depuis 15 ans avec Intermarché. Le distributeur représente 12% du chiffre d’affaires de La Phocéenne de cosmétique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message