Le phénomène Whole Foods Market ouvre à Londres

|

Le spécialiste des produits bio, véritable phénomène de la distribution américaine, dont LSA dévoile les clés de la formidable ascension dans son numéro à paraître jeudi 7 juin, a ouvert ce matin son premier magasin européen.


Plusieurs fois retardée, l'ouverture du premier magasin Whole Foods d'Europe a bel et bien eu lieu ce matin, à 10 h 00, en plein coeur de Londres, dans le quartier de South Kensington. Le point de vente qui s'étale sur 3 étages et 7 000 m², ce qui en fait à la fois le plus grand magasin du groupe mais aussi le plus vaste magasin d'alimentation de la capitale anglaise, a attiré la grande foule. Un public visiblement impressionné par l'assortiment, très large et très profond, proposé mais un peu moins par les décors finalement assez softs en comparaison à l'univers très « trendy » du commerce londonien.

Il reste que les responsables du premier distributeur mondial de produits bio (5,6 milliards de dollars de CA pour un peu moins de 200 magasins) sont confiants. Grâce au rachat de Fresh & Wild en 2004, ils se sont introduits sur le marché britannique et ont pu observer l'évolution de marché des produits bios où les leaders de la distribution britannique tentent de s'installer à coups de marques propres. Ils estiment que leur 1er magasins devrait générer un chiffre d'affaires compris entre 100 et 120 millions de dollars 99 M$ et 119 M$. Et maintiennent leur objectif d'ouvrir à terme 40 supermarchés au Royaume-Uni, avant de se développer dans les capitales continentales.

Dans son numéro à paraître jeudi 7 juin, LSA détaille les secrets de cette ascension.
 
Jérôme Parigi avec Stéphanie Salti à Londres
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message