"Le pire de la crise encore à venir" pour les commerçants

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Vous souhaitez lire quelque chose de positif quant à la crise et la situation économique du pays ? Alors passez votre chemin… On apprend ainsi, par la grâce de la 11ème vague de l’Observatoire des commerces Médicis/Ifop, que 72% des commerçants interrogés considèrent que la crise n’est pas terminée et que le pire reste à venir.

consommation

Conséquence directe, la satisfaction des commerçants atteint son niveau le plus bas depuis la mise en place de l’observatoire, en février 2008. Désormais, seuls 5% d’entre eux jugent l’activité économique de leur entreprise "très satisfaisante": un recul de 3 points par rapport à l’an dernier.

Commerce de détail et hôtellerie-restauration particulièrement frappés

Si 49% la jugent plutôt "satisfaisante", le nombre d’insatisfaits progresse de 4 points en un an, pour atteindre 46%. Une insatisfaction chronique qui s’explique par le fait que, "tous types d’activité confondus, près d’un commerçant sur deux (45%) estime que son chiffre d’affaires a plutôt diminué depuis janvier 2013". Une proportion qui atteint 55% dans le commerce de détail, et 47% dans l’hôtellerie-restauration, les deux segments les plus affectés par la persistance de la crise.

C’est que, confrontés à une baisse ou à une stagnation de pouvoir d’achat, 57% des Français affirment que le prix est aujourd’hui le premier critère de choix d’un commerce. Les notions de proximité (25%) et de qualité de la relation client (18%) arrivent ensuite. Et près de la moitié des consommateurs (48%) se disent prêts à "mieux consommer".

La qualité pour s'en sortir

"Dans ce contexte, explique Michel Clerc, directeur général de Médicis, c’est indiscutablement en jouant la carte de la qualité de l’offre de produits et de services que les commerçants indépendants peuvent tirer leur épingle du jeu. Ils en sont conscients et seule une infime partie envisage de baisser la qualité de leurs produits et prestations pour s’en sortir."

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA