Le plan de cession de Virgin officiellement mis en place

|

Le Comité d’entreprise extraordinaire de Virgin, réuni ce mercredi 20 février, vient officiellement de décider de la mise en place du plan de cession des 26 magasins du réseau.

Virgin megastore

Le tribunal de commerce établira un premier point d’étape le 21 mars 2013, afin de « rendre compte des actions déjà entamées », dans la quête d’un éventuel repreneur, avant un jugement définitif qui sera rendu fin mai, début juin 2013.

Privilégier les offres les mieux-disantes socialement

L’administrateur judiciaire entend par ailleurs vouloir privilégier « les offres les mieux-disantes en matière sociale », ainsi que l’indique le communiqué du groupe.

Pour le reste, ce Comité d’entreprise n’a finalement fait qu’entériner la triste évidence. Le plan de continuation, imaginé par la direction de Virgin, a été qualifié de « très difficile à mettre en place » et, sans surprise, le rapport a conclu qu’« il n’est pas possible de constituer un réseau suffisamment rentable de manière pérenne »…

Le cabinet Mazars, qui s’est chargé de ce rapport, a en effet pointé un business model « pas adapté au marché », avec Virgin Stores présent uniquement sur le digital avec VMega, mais « ne  dispos(ant) pas d’offre e-business ».

Transformation du business model "très compliquée"

Le plan proposé, pour remettre le frêle esquif Virgin à flots, visait à fermer une dizaine de magasins et à réduire de manière drastique les surfaces de vente, pour les ramener à un format de 1000 m². Il a été jugé « très compliqué » à mettre en œuvre, impliquant notamment la suppression d’environ 500 emplois : « une solution insatisfaisante d’un point de vue social. » Sans compter que cela ne résoudrait pas le problème du coût des loyers commerciaux payés par Virgin, « en pourcentage de chiffre d’affaires supérieurs à ceux de la concurrence. »

D'où l'annonce du lancement d'un appel d'offres à compter de ce vendredi 22 février 2013.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter