Marchés

Le plan social de Spanghero se précise

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Seuls 80 des 240 salariés de Spanghero ont actuellement du travail, a indiqué Barthélémy Aguerre, le PDG de la société de Castelnaudary (Aude), laissant augurer la mise en place éventuelle d'un plan social.

Barthelemy Aguerre - Spanghero

Il a indiqué que la décision appartenait à l'administrateur judiciaire qui monte l'opération. De source proche du dossier, "aucune mesure spécifique à la mise en place d'un plan social" n'aurait été enclenchée, mais "la société réfléchit à la mise en place" d'un tel plan. Lundi, trois jours après l'annonce de la liquidation judiciaire et de la mise en vente de l'entreprise, le gouvernement s'était engagé à se battre aux côtés des salariés.

La société Spanghero est aux abois depuis qu'elle a été désignée, à la mi-février, comme un acteur du scandale européen de la viande de cheval. Elle espérait remonter la pente après avoir récupéré la plupart de ses clients. Mais ces efforts ont été torpillés le 19 mars par une nouvelle révélation: 57 tonnes de viande de mouton britannique prohibée ont été découvert chez Spanghero. Ses clients se sont alors détournés une nouvelle fois. Aujourd'hui, l'usine tourne au ralenti et perdrait 200.000 euros par semaine. Les difficultés de trésorerie de la société devraient précipiter la mise en œuvre d'un plan social: "si on n'est pas en mesure d'assumer le paiement des salaires, il faut qu'on prenne des mesures pour diminuer la masse salariale", indique une source proche.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA