Marchés

Le poisson, c’est bon !

|
legende legende legende legende legende
legende legende legende legende legende© © Pixel & Création - Fotolia

94,2 % des ménages sont acheteurs de conserves de poissons, selon FranceAgriMer, d’après Kantar Worldpanel. En 2013, 120 773 tonnes de conserves de produits de la mer ont été écoulées, pour un total de plus de 1 Mrd €, avec un prix moyen de 8,70 €/kg. À titre comparatif, 114 500 t ont été vendues en 2009, à + 5 %. En moyenne, on trouve plus de 200 références de conserves de poissons différentes dans un hyper. Dans le trio de tête, le thon se démarque (70 974 t), suivi du maquereau (19 832 t) et de la sardine (15 565 t). L’ensemble de la population est concerné par la consommation de conserves de poissons. Les niveaux de revenus n’ont que peu d’incidence sur les achats de conserves de poissons. De plus, la consommation est équitablement répartie dans l’ensembledes régions du territoire français, hors région parisienne qui se démarque légèrement. Autre caractéristique, les conserves de poissons sont achetées tout au long de l’année, avec quelques variations selon les espèces. Le thon est ainsi plus consommé pendant les beaux jours. Le maquereau, quant à lui, connaît un pic à la rentrée, alors que les sardines sont consommées à tout moment de l’année.

La Baleine change de propriétaire

Hubert François, président du Groupe Salins (La Baleine) depuis avril 2013, devient l’actionnaire majoritaire via son holding familial Finachef. Groupe Salins détient 15 sites de production, dont 5 en France, et a réalisé un CA de 240 M € pour son dernier exercice clos à fin juin. Hubert François entend se renforcer à l’international, notamment en direction de la Chine, et mise sur une diversification de l’offre.

MerAlliance sous pavillon thaï

Le groupe Thaï Union Frozen (TUF), leader mondial du thon en boîte, avec plus de 3,6 Mrds $ de CA, a acquis, via sa filiale MW Brands (Petit Navire, John West, Parmentier et Mareblu), 100 % du groupe MerAlliance, l’une des sociétés majeures du saumon fumé en Europe (220 M $ de CA sur l’année clôturée au 31 mars 2014). TUF souhaite ainsi étendre son activité à la catégorie frais en Europe.

Une application contre le gaspillage

Combien de boîtes de conserve, de paquets de gâteaux ou de farine oubliés au fond des placards ? Presque 13 % des denrées alimentaires achetées ne sont pas consommés avant la DLC et sont jetés sous emballage. Pour lutter contre ce gaspillage, l’agence digitale 5e Gauche a lancé l’application « Checkfood ». Accessible gratuitement sur l’AppStore, son principe est très simple : l’utilisateur scanne les codes-barres des produits et son portable l’alerte quand la DLC approche. À tester en tout cas quand on sait que cela peut représenter 1 500 € d’économie par an et par ménage !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message