Le pôle enfants de la Fnac s'organise

Rapprochement des sièges sociaux, organigramme commun, croisement des bases de données, test d'une première enseigne commune : Éveil & Jeux et Fnac Junior multiplient les synergies.

Discrètement mais sûrement, le pôle enfants de la Fnac, constitué du groupe Éveil & Jeux racheté il y a dix-huit mois et des magasins Fnac Junior, se met en place. Objectif ? « Profiter, à terme, de toutes les synergies possibles entre les trois canaux de distribution dont nous disposons, c'est-à-dire la vente par correspondance, internet et les magasins », explique François Momboisse, directeur général de ce pôle, qui souhaite devenir l'univers de référence sur l'enfance grâce à une offre originale, alternative à celle de la grande distribution.

« Développer le renvoi de trafic »

Concrètement, le siège social de la Fnac Junior a rejoint celui d'Éveil & Jeux, situé à Fourqueux, dans les Yvelines. Les deux entités juridiques demeurent distinctes mais bénéficient d'un organigramme commun avec notamment un responsable des achats unique pour l'ensemble du pôle.

Ce rapprochement géographique favorisera par ailleurs le croi- sement des bases de clients, soit 450 000 adresses pour Fnac Junior, 1,2 million pour Éveil & Jeux. « Cela nous permettra d'étudier le comportement des consommateurs selon les différents canaux et de proposer des offres croisées pointues dès le printemps prochain », précise François Momboisse.

De façon plus visible pour les consommateurs, la Fnac s'apprête à tester à Lille le mariage de ses deux enseignes. Le logo Éveil & Jeux rejoindra celui de la Fnac Junior sur la façade du maga- sin de centre-ville. Un catalo- gue de Noël ainsi qu'une fiche ex- pliquant les raisons de cette association seront envoyés aux 10 000 clients d'Éveil & Jeux habitant la zone de chalandise du magasin. Inversement, cette explication sera reprise sur le point de vente. « Nous voulons développer au maximum le renvoi de trafic entre les deux enseignes », explique François Momboisse.

Moyennant quoi, le pôle, en combinant l'ouverture de nouvelles Fnac Junior - encore une vingtaine de prévu - et le développement de ses ventes par catalogues et internet, compte bien enregistrer une progression à deux chiffres de son chiffre d'affaires pour atteindre 100 millions d'euros cette année.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1791

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous