Marchés

Le pôle frais de Doux partagé entre Sofiprotéol et LDC

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le tribunal de commerce de Quimper s'est prononcé sur les offres de reprise partielle présentées pour cinq sites du pôle frais du géant de la volaille. Sofiprotéol associé à Duc et LDC, le leader français de la volaille, se partagent les sites. Galina-Doux reprend un site.

siège de Doux
siège de Doux© DR

LDC

Le groupe LDC reprend les abattoirs de Laval en Mayenne et de Sérent dans le Morbihan. Le premier compte 303 salariés, mais LDC n’en conserve que 260 et 40 CDD, tandis pour le second site, 60 salariés sur 175 sont repris.

Sofiprotéol

Trois sites sont repris par Sofiprotéol via sa filiale Glon, en joint-venture avec Duc : ceux de Blancafort dans le Cher (120 salariés repris sur 244), ainsi que Boynes et Amilly dans le Loiret (80  salariés repris sur 190).

Galina-doux:

Pleucadeuc dans le Morbihan (135 emplois sur 395)

Fermetures

En revanche, les sites de Graincourt (59), un abattoir de 253 salariés, La Vraie Croix (56) 113 salariés, siège administratif du pôle frais, Le Pontet (84) (20 salariés), Champagné Saint-Hilaire (38) (15 salariés) ne sont pas repris et vont donc fermer.

Au total, c’est finalement plus de 970 emplois qui devraient être conservés, si l'on compte les CDi et CDD. Le montant des transactions n’a pas été révélé, mais la valeur des sites serait inférieure à 10 millions d’euros compte tenu de leur vétusté. Le groupe Doux va devoir désormais s’atteler à maintenir son activité pour les autres pôles, l’élaboré et le surgelé, qui sont en période de redressement judiciaire jusqu’au 30 novembre.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA