Le pôle Plein Air prend son envol au Blanc-Mesnil

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le premier centre commercial couvert conçu par Frey accueille un hyper Leclerc tout neuf et 50 magasins. Il s'inscrit dans un vaste projet de requalification urbaine, à l'ouest de la ville de Seine-Saint-Denis.

Le centre commercial Plein Air, conçu par la foncière Frey, était prêt au décollage au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) ce 5 octobre. Même si son appareillage a été plus long que prévu. « Malgré la pleine approbation des collectivités locales, les recours de commerçants locaux ont étendu sur une durée de sept ans ce projet qui aurait pu être bouclé en quatre », déclare Antoine Frey, président du directoire.

L'architecture légère de bois et d'acier évoque un peu la structure d'un aéroplane. À défaut d'une vraie carlingue d'avion que le promoteur voulait installer sur le parvis. Un clin d'oeil au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget situé à proximité, qui viendra proposer des animations.

Ce démarrage est aussi celui d'un pôle commercial de plus de 30 000 m², avec un hyper Leclerc neuf de 8 000 m² « dans le moteur ». Autour de ce premier maillon, édifié sur une ancienne friche industrielle de plus de 20 hectares, naîtra un nouveau quartier avec logements, collège et autres équipements urbains à l'ouest du Blanc-Mesnil.

 

Élégance et sobriété

Pour son premier centre commercial couvert, le spécialiste des retail parks a voulu concilier l'élégance avec ses principes de sobriété. L'ensemble hyper et galeries, qui, en d'autres temps, se serait étalé, est ici « ramassé » sur une emprise foncière de 5 hectares. Grâce à son parking enterré, notamment. Dans les larges galeries, le soin a porté sur la qualité des sols, des vitrines et du mobilier, épuré. Avec un plafond à l'économie, en simple enduit brun.

L'offre commerciale répond au pouvoir d'achat modéré des 240 000 habitants de la zone de chalandise, dont plus de 50 000, en zone primaire, viendront en voisins. À côté de Celio, La Grande Récré, Afflelou et SFR, Plein Air propose des enseignes plus rares comme le britannique Sportsdirect.com ou l'allemand Tom Taylor. Leclerc déploie, lui, la panoplie de ses concepts (Une heure pour soi, Espace culturel, parapharmacie, Leclerc Voyages). Et un Kiabi fait « coque à part », avec une entrée à l'extérieur des galeries. Il ne reste plus à Plein Air qu'à atteindre sa vitesse de croisière, d'ici deux à trois ans, où il devrait embarquer 2 à 3 millions de clients.

Un Leclerc économe en papier

« Notre hypermarché sera l'un des tout premiers en France à utiliser au maximum les médias numériques pour informer sur site les consommateurs. Toutes les têtes de gondoles ainsi que 80 % de la PLV seront numériques, conformément à la volonté de notre groupement de réduire la consommation de papier », déclare Philippe Rondeau, l'adhérent E. Leclerc de Plein Air, également directeur du magasin d'Épinay-sur-Seine (93). Outre les promotions, cet affichage dynamique diffusera des informations sur l'ensemble du point de vente. Et la dématérialisation des documents en papier s'étendra à la partie administrative du magasin.

Les chiffres

33 000 m² La surface totale 50 Le nombre de magasins, dont un hyper Leclerc (8 000 m²), Kiabi (2 100 m²), La Grande Récré, Celio, Sportsdirect.com et Tom Taylor 1 130 Le nombre de places du parking souterrain 60 M E L'investissement 2 à 3 millions Le nombre de visiteurs attendus à terme Source : Frey

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2199

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA