Marchés

Le poulet bio doit être élevé au minimum 81 jours, selon le syndicat de la filière

|
logo bio
logo bio

Le Synalaf, syndicat de défense de l’aviculture fermière biologique et Label Rouge, s'oppose au projet de développement d’une production de poulets biologiques qui seraient abattus avant l’âge de 81 jours. Cette pratique, non contraire à la réglementation européenne de l’agriculture biologique, serait "dangereuse pour la stabilité des filières françaises et incohérente avec les principes de l’élevage biologique" estime l'organisation professionnelle. Pour Eric Cachan, président du Synalaf: « Ce projet est mauvais pour les producteurs ; en ne respectant pas les fondamentaux de la Bio, ils discréditent l’ensemble de la filière." Le Synalaf a saisi l’Institut national sur l'origine et la qualité (INAO)ainsi que le Ministre de l’agriculture.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message