[Covid-19] Le Préfet des Alpes-Maritimes ferme les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m²

|

Bernard Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes, a dévoilé ce lundi midi les mesures attendues par le département, fortement touché par l'épidémie de Covid-19.

Dès ce mardi, les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m² devront fermer, sauf les commerces alimentaires et les pharmacies.
Dès ce mardi, les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m² devront fermer, sauf les commerces alimentaires et les pharmacies.© CARMILA / CARREFOUR PROPERTY

Face à une situation sanitaire inquiétante, de nouvelles règles seront appliquées aux commerces dans les Alpes Maritimes. "Les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m² seront fermés, à l'exception des magasins alimentaires et ceux liés à la santé, a annoncé Bernard Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes, "l'ensemble de ces commerces seront autorisés à maintenir du click and collect, ainsi que les livraisons à domicile. Ils pourront bénéficier des aides économiques mises en place par le gouvernement." La jauge d’accueil des commerces de plus de 400 m² est quant à elle portée de 10 à 15 personnes. "Il est conseillé aux enseignes de se doter d'un 'médiateur covid' afin d'éviter les regroupements de personnes et d'élargir leurs horaires d'ouverture", a déclaré le préfet. Sans préciser le rôle précis de ce médiateur.

Les mesures annoncées

- La mise en place d'un confinement le week-end de la zone littorale allant de Menton à Théoule-sur-Mer, cette mesure entrera en application dès vendredi et pour les deux prochains week-ends.

- Dès ce mardi, les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m² devront fermer, sauf les commerces alimentaires et les pharmacies.

- Les commerces sont appelés à installer un médiateur Covid dans les commerces pour gérer les mesures sanitaires.

- Le masque est rendu obligatoire dans toutes les zones très fréquentées.

- Les contrôles aux frontières seront renforcés.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter