Le premier pure-player du m-commerce français s’attaque au Japon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le site s’appelle flipmylook et il n’est accessible que sur l’appStore d’Apple.

flipmylook

L’idée de cette application de m-commerce est d’être une cabine d’essayage virtuelle. Et il faut avouer qu’elle est assez bien faite. Une fois téléchargée, on choisit son sexe, le catalogue se charge et on peut alors choisir de créer son look. On fait défiler hauts, t-shirts, pantalons, chaussures, accessoires sur un mannequin virtuel. Lorsque le look nous plait on peut alors choisir d’acheter un vêtement ou le look complet.

Les Etats-Unis et l'Europe après le Japon

Et l’application fourmille de bonnes idées comme la possibilité de générer des looks aléatoires en secouant son iPhone... Bref, si FlipmyLook commercialise sa technologie (les marques Kulte et Nunettes auraient déjà succombé) il tente aussi de se devélopper à l’international avec un premier... au Japon. Il proposera donc aux clients nippons les 150 marques qu’il vend aujourd’hui en France. Mais il ne compte pas s’arrêter là et envisage déjà de lancer l’appli dans d’autres pays d’Europe et aux Etats-Unis. Une appli Android étant déjà dans les tuyaux. Le tout en à peine 9 mois. A ce niveau-là peut-on encore parler de star-up? Start-upper serait plus adéquat.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA