Le président de Bricorama autorisé à racheter l'intégralité de son entreprise

|

Le conseil d'administration du distributeur a approuvé le projet d'OPA simplifiée présentée par son président, Jean-Claude Bourrelier. Selon les calculs de l'AFP, la valeur du groupe s'élèverait à 289 millions d'euros.

Jean-Claude Bourrelier détient déjà 87,5 % du capital et 91,68 % des droits de vote de Bricorama. Le 25 mai, celui-ci s'était engagé à acquérir la totalité des 698 672 actions de l'entreprise qu'il ne possède pas, au prix de 52 euros par action. En quittant la Bourse, l'enseigne veut accroître sa « flexibilité financière » et « limiter les contraintes et les coûts de communication ». Le président du groupe, qui assure que « cette opération n'aura pas d'impact sur la politique de Bricorama en matière d'emploi », n'exclut pas « un rapprochement » avec « d'autres structures du groupe » ou « d'autres entités », par « fusion, apport ou toute autre méthode ».
Dans son numéro 2000, à paraître jeudi 31 mai, LSA fait le point sur Bricorama et les rumeurs - démenties - qui en début d'année, faisaient état d'un éventuel rapprochement avec Mr Bricolage, puis, plus récemment, avec le groupe Adeo (Leroy-Merlin, Bricoman,...).

 

Hakim Bendaoud
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres