Le Printemps fleurit sous la Pyramide

|

Depuis plus de trente ans, Le Printemps n’avait pas ouvert de magasin à Paris. C’est chose faite au Carrousel du Louvre. Un point de vente « luxe ».

sélectionPas de vêtements mais des sacs, accessoires, bijoux et articles d’horlogerie… Trente-neuf marques de luxe occupent le lieu.
sélectionPas de vêtements mais des sacs, accessoires, bijoux et articles d’horlogerie… Trente-neuf marques de luxe occupent le lieu.

Sans son offre de prêt-à-porter, ce magasin Printemps, installé au Carrousel du Louvre (Paris, Ier arr.), prend un virage tout luxe assez déroutant. Un point de vente pour touristes, clairement, et fortunés. Avec le Japonais quasi érigé en LV2… pardon en langue vivante 2, comme on le disait autrefois à l’école.

En tout, 2 600 m2 de surface de vente, répartis sur deux niveaux : 1 800 m² en rez-de-chaussée, immanquables dans le prolongement du centre du Carrousel du Louvre, sous la Pyramide inversée, et 800 m² à l’étage, nettement plus froids, eux, car moins visibles. Là, dans cet espace qui « grouille » de monde, trente-neuf marques de luxe s’égaient joyeusement. Encore que le terme n’est pas forcément des plus adéquats : chacune son alcôve, avec arches en peinture mate. Le luxe s’exprime ici dans des tons sombres. Et sous clés, de préférence. On est loin, très loin, du « mass market ».

Gucci, Hermès, Baume & Mercier, Prada, Chanel ou Burberry : si on ne peut se vêtir, on trouvera en revanche tout ce qu’il faut pour ce qui est des sacs, accessoires, bijoux ou produits d’horlogerie. J.-N. C.

Sur Magasin LSA, contactez vos futurs fournisseurs et grossistes en quelques clics. Retrouvez tout pour equiper votre commerce

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2306

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations