Le Printemps Haussman sera fixé sur le travail de nuit le 30 avril

|

Le Tribunal de grande instance de Paris en a décidé ainsi cet après-midi: l'audience concernant l'ouverture nocturne du Printemps Haussmann (jusqu'à 22 heures) tous les jeudi a été renvoyée au 30 avril.

Les syndicats ont en ligne de mire le Printemps Haussmann, mais aussi les Galeries Lafayette, qui ouvrent jusqu'à 22 heures tous les jeudis soirs.
Les syndicats ont en ligne de mire le Printemps Haussmann, mais aussi les Galeries Lafayette, qui ouvrent jusqu'à 22 heures tous les jeudis soirs.

Deux syndicats, la CFDT et la CGT, membres du Clic-P, l'intersyndicale qui mène la fronde contre l'ouverture des magasins le dimanche et le soir, avaient déposé une plainte début janvier contre ces ouvertures le jeudi qui existent...depuis vingt-cinq ans!

Mais le renvoi par la chambre sociale de la Cour de cassation devant le Conseil constitutionnel de la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) la semaine dernière a changé la donne. De même que l'affaire de travail de nuit concernant un magasin Carrefour à Villiers-en-Bière a été renvoyée au 31 janvier, le Printemps connaîtra son sort plus tard. Le temps que les juges soient fixés sur la ligne de conduite à suivre sur le travail de nuit, une fois que le Conseil des neuf sages aura tranché. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message