Le processus de vente de Findus a repris

|

Selon des informations parues dans le Financial Times, le processus de vente du groupe Findus par son propriétaire Lion Capital serait de nouveau à l’ordre du jour, même si il n’a jamais été vraiment enterré. En effet, les événements risquent de s’accélérer car Lion Capital, acculé par une forte dette (+ 700 millions d’euros) en plus des mauvais résultats de la zone nordique, doit vendre au plus vite certaines de ses activités afin de renflouer ses comptes. Si la branche nordique de Findus pourrait intéresser plusieurs protagonistes comme Nestlé, Orkla, un groupe de grande consommation norvégien ou encore Leroy Seafood Group, le leader de l’exportation de produits de la mer en Norvège, l’inquiétude monte chez les représentants syndicaux de Findus France. « Le risque c’est d’apprendre que Findus France soit bradé pour éponger la dette de Lion Capital. Et il n’y a pas de doute que Permira, propriétaire de la marque de surgelé Iglo, ne va pas lâcher le morceau facilement. Mais nous sommes déterminés à trouver une autre solution que celle de Permira », confie Laurent Prévot, délégié CFTC chez Findus.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres