Le ralentissement de la croissance d’Inditex n’affecte pas sa dynamique

|

« Nous avons l’habitude de raisonner sur le moyen ou long terme et, de ce point de vue, le fait que nos ventes à surface comparable aient progressé de 17% sur les quatre dernières années est très révélateur de notre immense potentiel de croissance », a déclaré Pablo Isla, président d’Inditex, lors de la présentation des résultats du dernier exercice qui se tenait cette année et, pour la première fois, dans la plate-forme logistique de Meco, près de Madrid, et ses 180 000 m2 dédiés à Zara Home et à Zara. Cette dernière enseigne pèse toujours à peu près 65% du chiffre d’affaires du groupe aux huit chaînes de magasins et 6 340 boutiques (+ 331 en 2013) qui s’est élevé à 1,67 Mrd € (+ 5%), tandis que le résultat net a progressé de 1%, à 2,38 Mrds €.

Des résultats certes moins impressionnants que ceux de 2012, année exceptionnelle où la facturation avait bondi de 16% et les profits de 22%, mais « satisfaisants », selon Pablo Isla, qui a rappelé que, sans l’impact négatif des taux de change, l’augmentation du chiffre d’affaires aurait été de 8%. Cerise sur le gâteau : les ventes ont redémarré en Espagne (+ 3% au second semestre 2013), tendance qui semble se confirmer sur les premiers mois de 2014.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2312

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous