Le rayon vins manque de peps

|

Le rayon vins n’est plus dynamique. Il perd plus de volumes que l’an dernier (- 2,2 % versus - 1,7 %) et, en valeur, les ventes stagnent (+ 0,3 % contre + 0,7 %, Cam N-1), ne faisant que compenser la petite augmentation de prix, de 2,5 % pour un prix moyen au litre à 4,43 €. 2018 sera une année capitale, car le manque de vin dû aux aléas climatiques risque de rebattre les cartes.

HS BOISSONS 2498 - VINS

« Les tendances de fond se sont encore accentuées cette année.Tous circuits confondus,le marché sauve les meubles en valeur avec un chiffre d’affaires tout juste stable (+0,3%) mais en accélérant son érosion en volume (-2,2% vs -1,7% il y a un an). Les ventes en supermarchés (39,9 %) et en proxi (14,6 %) continuent de gagner du terrain, tandis que les enseignes de HD français et surtout les hypers (40,8 % ) sont à la peine.La catégorie reste un pilier de l’alimentaire avec plus de 22% des ventes de l’univers des liquideset près de 5% du total PGC. »

Eric Marzec, directeur d’unité vins chez Iri

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2498

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message