Le retour du goût

|

La catégorie reste solide, même si les ventes ralentissent. Le fait-maison continue de dessiner la croissance dans les sauces froides et d'inspirer les soupes, un segment toujours dynamique en innovations.

Afin de favoriser la consommation individuelle, Knorr met sur le marché un nouveau format : le 0,3 l.
Afin de favoriser la consommation individuelle, Knorr met sur le marché un nouveau format : le 0,3 l.

La rédaction vous conseille

LES TENDANCES

  • Le renouvellement des sauces froides avec des recettes gourmandes.
  • L'exploration de la voie de la « naturalité », du bio et de la réduction des ingrédients par les marques de sauces.
  • Le fait-maisonet le goût guident toujours l'innovation dans les soupes.

Les industriels des soupes et des sauces continuent de capter avec succès l'appétit du consommateur pour le fait-maison et sa volonté de s'offrir du plaisir et du goût. La catégorie enregistre à nouveau une croissance en volume (+ 0,6 %), ce qui est loin d'être évident dans les PGC. Surtout, elle reprend un bel élan en valeur (+ 3,5%), par rapport à l'exercice écoulé (+ 1 %).

Les hausses de prix sont passées par là, de l'ordre de 2 % en moyenne. Avec de fortes variations, toutefois : les étiquettes des sauces vinaigrettes ont gonflé de 6,6%, tandis que la hausse reste modérée pour les sauces tomates (0,5%).

Le naturel, gagnant à tous les coups

L'engouement se mesure dans plusieurs catégories. L'essor des ventes se vérifie toujours dans les sauces froides (+ 6,6%), gros contributeur de la croissance, et dans le ketchup, même s'il pâlit pour Heinz et ses pairs (+ 1,3% contre + 6,5% sur l'exercice précédent). Dans les deux cas, plaisir et naturel guident les innovations.

Le constat est partagé dans toutes les catégories. « Le fait-maison est un moteur puissant, de même que la recherche du goût et du plaisir, et ce depuis plusieurs années », confirme Laurent Séguin, le directeur Europe du japonais Ariaké, un spécialiste des aides culinaires, des bouillons et soupes déshydratées à cuire et instantanés, très bien référencé en GMS, et plutôt haut de gamme. « Nous avons même identifié quatre profils de consommateurs dans ce segment. » Du gourmet au simple curieux, en passant par l'amateur de naturel et de santé ou l'économe, la cible s'élargit.

LES CHIFFRES

1,77 Mrd € Le chiffre d'affaires

+ 3,5 % L'évolution en valeur

+ 0,6 % L'évolution en volume Données en CAM arrêté à fin juin 2012, évolution vs même période 2011

Source : SymphonyIRI

Une petite soupe ?

Dans le rayon des bouillons et des aides culinaires, l'argument du goût et de l'authentique fait aussi sens. Un virage déjà négocié par Ariaké, qui travaille depuis 2003 avec le Joël Robuchon. Une signature qui renforce la visibilité aux yeux du public.

Pour les soupes, le segment le plus fort de la catégorie, le constat est un peu plus nuancé. Comme l'an dernier, la consommation est en baisse en volume (-1,5%). « Le marché a perdu un peu de pénétration, résume Julien Coeurdacier, directeur marketing Knorr. Cela s'explique par une météo clémente en décembre et aussi une baisse de l'intensité promotionnelle, dans un marché tiré vers le haut par le prix, notamment dans les soupes liquides, à 70% des volumes. »

LES DATES

DÉCEMBRE 2011 Un mois un peu chaud cette année-là, qui pénalise les ventes de soupes.

MARS 2012 Le ketchup monte en gamme. Heinz, le leader de ce segment, lance un ketchup au vinaigre balsamique.

Néanmoins, les industriels gardent le cap de l'innovation, « qui pèse 10% du marché », insiste Julien Coeurdacier. Selon lui, deux axes vont être travaillés : apporter une logique de variété pour séduire de nouveaux clients, et faire monter en gamme les « shoppers » actifs.

Outre des recettes et des textures toujours améliorées, Knorr se prépare aussi à bousculer les habitudes avec un nouveau format de soupe : des briques de 0,3 l pour développer la consommation individuelle.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSSIAL

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous