Le Royaume-Uni lance une enquête sur le pricing dynamique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le gouvernement britannique se demande si cette pratique, de plus en plus courante dans la vente en ligne, ne nuit pas aux consommateurs.

Le Royaume-Uni lance une enquête sur le princing dynamique.
Le Royaume-Uni lance une enquête sur le princing dynamique.© Vaughan Leiberum

Au Royaume-Uni, le gouvernement a ouvert le 4 novembre une enquête pour déterminer si les politiques de tarification dynamique mises en place sur internet par les marchands, notamment dans le secteur des équipements ménagers, de l'automobile ou encore du voyage, n'empêchent pas certains consommateurs d'obtenir le meilleur prix. Le gendarme britannique de la concurrence (la Competition Markets Authority) participera à ces recherches.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à ajuster leurs prix en fonction de données liées à l'offre (plus le produit est disponible en grande quantité et moins il est cher et vice-versa), mais aussi à des informations client comme son historique d'achat, ses données de navigation collectées avec des cookies, des data issues du CRM comme son lieu de vie, son âge ou encore son statut marital…

Déterminer si le pricing dynamique est une pratique généralisée

Le gouvernement veut veiller à ce que les consommateurs les plus vulnérables ne soient pas victimes de ce système de pricing dynamique et le cas échéant prendre des mesures. Cette enquête cherchera tout d'abord à déterminer à quel point cette pratique est courante dans l'e-commerce et à comprendre concrètement comment les marchands l'utilisent dans les moteurs de recherche de leurs sites, dans leurs applications mobiles ou au sein comparateurs de prix…

"Les sociétés britanniques ouvrent la marche dans le domaine des nouvelles technologies, ce qui bénéficie aux consommateurs et les aide à réaliser des économies. Mais les entreprises ne doivent pas abuser de ces technologies et des données client pour traiter injustement les consommateurs, en particulier les plus vulnérables", a indiqué dans un communiqué Greg Clark, le secrétaire d'Etat aux Affaires, à l'énergie et à la stratégie industrielle.

Cette initiative n'est pas isolée puisque la Financial Conduct Authority, instance britannique de contrôle du secteur financer indépendante du gouvernement, a également lancé fin octobre 2018 une enquête sur la tarification dynamique dans le secteur de l'assurance et de l'automobile, jugeant que cette pratique pourrait jouer en défaveur du consommateur final.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA