Le salé ne s'en sort pas

|
Chiffre d'affaires total* 3 366 M E CA additionnel* + 31,9 M E Évolution en valeur** + 0,94 %
Chiffre d'affaires total* 877,6 M E CA additionnel** - 15,6 M E Évolution en valeur** - 1,77 %
+ 1,7 % en hypers - 0,2 % en supers
- 5,1 % en hypers - 8,6 % en supers

Situation peu brillante en hypers et en supermarchés. Situation carrément mauvaise chez les hard-discounters. Les surgelés salés sont en difficulté, avec des familles leaders comme les légumes et les plats cuisinés qui n'apportent pas de chiffre d'affaires additionnel. Même si les viandes s'en sortent mieux, c'est du côté des glaces qu'il faut chercher l'essentiel de la valorisation du marché global. 2009 est l'année de véritables succès comme sur le Magnum Temptation, la gamme Ben&Jerry, les bacs de manière générale, dans une ambiance de gourmandise et de naturalité. Sur le salé, les Bonduelle, Marie, Findus ou Picard devraient réagir dès le début de 2010. En tous les cas, le marché bouge encore, à l'exemple du Paysan Breton, nouveau venu depuis octobre sur les poêlées.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2114

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous