Le sans-contact à portée de main

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Le déploiement de la technologie NFC, attendue depuis plusieurs années, tarde à se concrétiser, mais la multiplication récente des tests dans de nombreux secteurs tend à prouver son imminence.

Near Field Communication

Annoncée depuis le milieu des années 2000, la technologie NFC (« Near Field Communication » pour « communication en champ proche ») met un peu plus de temps que prévu pour s'imposer dans la vie de tous les jours. À l'image des banques qui proposent déjà depuis trois ans des cartes de paiement sans contact, sans grand succès. Mais certains secteurs sont plus en pointe ou évoluent dans un écosystème plus favorable à cette innovation. En France, si des milliers d'usagers des transports en commun l'utilisent déjà, elle n'existe qu'à l'état de tests chez quelques distributeurs. À comparer au déploiement à grande échelle opéré depuis presque dix ans maintenant chez leurs homologues coréens par exemple.

 

Seuil critique

Mais la dynamique est engagée et devrait s'accélérer pour franchir un cap d'ici à 2015. Si les choix technologiques ne sont pas encore définitivement tranchés par les principaux acteurs concernés pour adopter un standard « interopérable », la question principale reste celle du seuil critique du nombre d'usagers équipés. Condition sine qua non pour voir augmenter les services et, par conséquent décoller les usages. « À ce jour en Europe, seuls 4% des smartphones sont équipés, mais les prévisions tablent sur un taux de 27% d'ici à 2015. Et même si Apple n'a toujours pas franchi le pas, sa part de marché ne cesse de baisser au profit des terminaux Android, qui généralisent la NFC. Certes, la multiplication des forfaits sans mobile a ralenti le cycle de renouvellement des appareils, qui est désormais en moyenne de deux ans, mais la dynamique est lancée », confirme Cédric Peltier, manager chez Kurt Salmon, qui vient de publier une étude sur le sujet.

Depuis six mois, les principaux distributeurs alimentaires multiplient ainsi les tests. Et parmi eux, Auchan est en train de passer la vitesse supérieure.

 

Flash'n Pay se déploie

En association avec Oney Banque Accord, le distributeur expérimente depuis novembre, dans son hypermarché de Fâches-Thumesnil (59), la solution Flash'n Pay. Grâce au QR code, elle permet le paiement, la gestion des cartes de fidélité, du couponing et des listes de courses sur smartphone. Testée d'abord par 100 collaborateurs, elle sera étendue à partir du 15 avril auprès de clients recrutés en ligne de caisse et, surtout, déployée avant fin 2013 dans l'ensemble des Auchan de France, du Luxembourg, d'Espagne et du Portugal. Simply Market va également la tester avant l'été dans trois supermarchés, et Boulanger est aussi intéressé pour un pilote. « Et nous sommes en discussion avec d'autres enseignes qui ne font pas partie de l'AFM. Notre atout est de proposer une solution non intrusive dans le système d'encaissement, et notre objectif : l'imposer comme un standard du m-paiement », assure Benoît Liagre, directeur général de Flash'n Pay. Des premiers retours sur Flash'n Pay, les testeurs ont surtout souligné l'apport de la préparation des achats (liste de courses), la centralisation des cartes de fidélité et du couponing sur un support unique et la dématérialisation du ticket de caisse.

Les initiatives du retail concernant la NFC se multipliant, les acteurs comprennent que c’est avant tout par les services et les contenus que cette innovation peut s’imposer avant d’aboutir au paiement mobile qui en découlera naturellement.

Cédric Peltier, manager chez Kurt Salmon

Services complémentaires

Au-delà de la seule fonction de paiement qui focalise les débats, « les atouts de la NFC qui lui permettront de s'imposer résident dans les services complémentaires qui amélioreront la " shopping experience " », assure Cédric Peltier. À ce niveau, l'expérience menée depuis l'été 2012 par McDonald's avec son appli GoMcdo en est un bon exemple. Le client précommande et paie son menu sur l'appli, il obtient ensuite un QR code et un numéro de commande qu'il valide sur une borne Easy check-in de l'un des établissements concernés, et récupère sa commande au comptoir sans sortir de carte bancaire.

NFC

  • Définition

NFC (de « Near Field Communication » ou « communication en champ proche ») est une technologie de communication sans fil par radio-fréquence qui permet l'échange de données entre un lecteur et une cible NFC sur une distance de quelques centimètres. Les téléphones devraient devenir la forme de lecteur la plus répandue. Les applications marketing et commerciales sont multiples.

  • La Corée pionnière

La NFC a commencé à être utilisée au Japon, mais surtout en Corée du Sud dès 2004, compte tenu de la forte implication des fabricants Samsung, Pantech et LG, et du taux d'équipement en smartphone élevé dans ces pays. C'est d'ailleurs la chaîne coréenne de supers Home Plus (Tesco) qui a testé avec succès, en 2011, dans une station de métro de Séoul, un magasin virtuel créé à partir de murs d'images de 500 produits que les clients pouvaient simplement commander en taguant leurs QR codes. Résultats : + 130% de ventes en ligne et de + 76% de nouveaux clients recrutés. Un test qui s'est pérennisé depuis et qui fait des émules, comme Delhaize (ci-contre).

  • En France, après les transports, le commerce

En France, comme dans de nombreux pays, c'est d'abord le secteur des transports qui a testé la NFC pour dématérialiser les titres de transport. Les distributeurs s'y mettent aussi depuis 2012 : Casino, avec deux tests menés à Lyon Part-Dieu (mur de commande) et dans son supermarché de la rue des Belles-Feuilles, à Paris ; Leclerc, au centre commercial So Ouest, et Auchan, en partenariat avec Oney Banque. La solution Flash'n Pay est testée depuis novembre dans l'hyper de Fâches-Thumesnil (59), elle sera déployée à l'ensemble des Auchan France d'ici à fin 2013.

  • Un cap décisif en 2015

Pour que la technologie NFC mobile perce, il faut que l'effet parc des smartphones qui en sont dotés soit suffisant. La plupart des fabricants, à l'exception notable d'Apple, en ont équipé leurs appareils, au moins haut de gamme, dès 2012. Aujourd'hui, seuls 4% de mobiles sont NFC compatibles en Europe (20 millions d'unités), mais les prévisions tablent sur 27% dès 2015 (157 millions d'unités). Ce n'est qu'une fois ce seuil critique atteint que le sans-contact devrait pouvoir prendre sa pleine mesure auprès des clients, qui n'en attendent pas moins. En effet, selon l'Observatoire des villes NFC, parmi la soixantaine de tests menés en France aussi bien dans les transports, le paiement ou l'échange d'informations, 90% des usagers se disent très satisfaits du service proposé.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2265

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA