Marchés

Le sapin tient ses promesses

|

Les ventes de sapins en France sont épargnées par la crise économique et devraient se maintenir au même niveau qu'en 2007, où 4,8 millions d'unités avaient été écoulées, a indiqué vendredi l'Association française du sapin de Noël naturel (AFSNN). Le volume de commandes est resté stable, tant de la part des revendeurs (grande distribution, jardineries...) que des institutionnels (collectivités locales, entreprises). Au total, 22 % des ménages français devraient acheter un sapin ce noël, 80 % d'entre eux jetant leur dévolu sur un sapin naturel, confirmant les tendances de 2007. D'un coût moyen d'une vingtaine d'euros (prix producteur), le Nordmann truste environ 65 % du marché français, devançant l'Epicéa, moins cher (10 euros), et l'"Abies Procera" (sapin noble), importé de Grande-Bretagne et dont le prix producteur avoisine les 40 euros. Environ 75 % des sapins vendus en France sont produits dans l'Hexagone, principalement dans le Morvan, en Bretagne et dans le Rhône.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter