Le saumon de Norvège : quand expertise rime avec durabilité

PUBLI-RÉDACTIONNEL Saviez-vous que chaque année, les Français consomment plus de 192 000 tonnes de saumon (1) et que la grande majorité vient de Norvège, le plus grand exportateur de saumon d’Atlantique dans le monde (2) ?  

NORWEGIAN SEAFOOD

Et ce n’est pas un hasard, puisque le saumon s’inscrit dans la tradition gastronomique française, du saumon à l’oseille à l’incontournable saumon fumé, très populaire notamment à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il se décline sous de nombreuses formes et s’invite à la table des Français, à la maison comme à la carte des restaurants. Poisson préféré des Français1, la consommation de saumon de Norvège a d’ailleurs battu des records fin 2021 avec une augmentation des exportations2 en volume de 13 % par rapport à 2020.

Un poisson de qualité par nature qui séduit les Français

Si le saumon est le poisson préféré des Français1, celui originaire de Norvège offre une très haute qualité par nature, répondant parfaitement aux exigences gastronomiques les plus élevées. Son excellence tient du fait qu’il se développe dans les eaux froides des fjords, qui offrent des conditions idéales lui conférant une chair grasse et savoureuse propre à la Norvège. Ce n’est donc pas un hasard si la finesse de son goût est parvenue à séduire les Français. Preuve du succès de cette origine dans l’Hexagone, les ventes de saumon de Norvège ont battu un record en ce début d’année, représentant au mois de janvier plus de 27 millions d’euros. Engagée pour proposer un saumon de choix, la Norvège a placé au cœur de ses priorités de fournir les stocks nécessaires de saumon pour répondre à la demande, tout en préservant la qualité du poisson.

Par ailleurs, si le saumon de Norvège est un poisson savoureux par nature, il possède également de nombreux atouts nutritionnels, étant un poisson gras riche en oméga-3. Il est également une bonne source de vitamines A, D, B12 et de protéines3. D’ailleurs, l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale) recommande de consommer du poisson gras à l’instar du saumon une fois par semaine en raison de sa forte teneur en oméga-3 essentiels4

Cuisiné, les Français l’affectionnent particulièrement sous forme de filet, mais il se consomme même cru grâce à sa qualité et sa fraicheur, ce qui n’est pas nécessairement le cas pour toutes les origines. Poisson plébiscité en toute occasion, il se décline à la maison au gré des envies des uns et des autres, et prend également place à la carte des restaurants, des tables gastronomiques aux brasseries, en passant par des inspirations plus exotiques. 

Zoom sur une aquaculture la plus raisonnée possible  

Responsabilité et transparence font partie des valeurs fondamentales de l'industrie norvégienne des produits de la mer. En tant que premier producteur du poisson préféré des Français, la Norvège a mis en place un cahier des charges strict qui a à cœur de contribuer au bien-être animal et, bien sûr, à la préservation de l’environnement et de la biodiversité autour des fermes de saumon.

La Norvège a ainsi pris de nombreux engagements pour garantir le respect du développement du saumon et du bien-être animal. Les saumons atteignent leur pleine maturité en 2 à 3 ans en moyenne et grandissent dans des bassins larges et profonds, remplis à 97,5 % d’eau pour 2,5 % de poisson. Ils peuvent ainsi se développer à leur rythme, dans un environnement adapté. De nombreux tests sont également effectués et les élevages sont réglementés avec des bassins à la fois larges (de 60 à 160 m) et profonds (de 40 à 50 m) pour respecter le cycle de développement du saumon de A à Z et lui permettre de nager dans un espace vaste. Tout cela fait partie du cahier des charges imposé par le gouvernement norvégien pour garantir une production la plus raisonnée possible. 

La Norvège est parvenue à éradiquer presque intégralement l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage de son saumon. Leur administration est ainsi très ponctuelle et uniquement lorsque la situation l’exige. Aujourd’hui, moins de 1 % du saumon issu de Norvège a reçu des antibiotiques au cours de son cycle de vie. Pour ceux ayant reçu un tel traitement, une période de quarantaine stricte est mise en place pour s’assurer que les saumons de Norvège sont totalement exempts d’antibiotiques lorsqu’ils arrivent sur le marché. Cela représente ainsi plus de 99 % des saumons d'élevage norvégiens qui ont été produits sans aucun traitement antibiotique.

L’alimentation du saumon est, quant à elle, composée de protéines marines et végétales, d’huiles de poisson et d’huiles végétales, d’antioxydants, de vitamines et minéraux garantis sans OGM5 : des composants essentiels pour assurer sa croissance. De plus, concernant les aliments végétaux tels que le soja (véritable urgence écologique dont les parcelles tendent à s’établir de plus en plus sur la forêt amazonienne), les éleveurs ne font appel qu’à des fournisseurs engagés contre la déforestation. Le secteur a récemment uni ses forces en aidant ses fournisseurs brésiliens de soja, largement utilisé dans l'alimentation du saumon, à devenir 100 % sans déforestation6.

Enfin, l’aquaculture norvégienne initie également des actions pour le respect de l’environnement. Par exemple, entre chaque cycle d’élevage, les exploitations sont mises au repos pendant 2 mois pour préserver l’écosystème naturel des fjords norvégiens. 

La filière de l’aquaculture norvégienne propose ainsi aux consommateurs un saumon issu d’une production la plus raisonnée possible, dans le respect du bien-être animal afin de garantir un poisson d’une qualité constante, sain et savoureux.

 

1.Consommation des produits de la pêche et de l’aquaculture 2020, France AgriMer
2.Données relatives à l’exportation du saumon dans le monde en 2020 selon L'Observatoire de la complexité économique
3.Apports nutritionnels du saumon de Norvège
4.Recommandations de l'ANSES sur la consommation du poisson
5.Tout sur le saumon : non-utilisation des OGM dans l'alimentation du saumon de Norvège
6.Les producteurs de saumon de Norvège ne sourcent leur soja brésilien qu’auprès de fournisseurs approuvés par l'organisme international de certification ProTerra Foundation, qui a mis en place une méthode rigoureuse de surveillance et de vérification pour prouver que les agriculteurs qui abattent une forêt ne seraient pas autorisés à vendre du soja aux fournisseurs.

 

Plus d’informations sur le saumon de Norvège et les engagements pris en faveur d’une production raisonnée sur : toutsurlesaumon.fr et poissons-de-norvege.fr/seafood-from-norway/saumon.

 

Contenu proposé par Seafood from Norway

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message