Marchés

Le secteur de la volaille fait pression sur la distribution

|

La Confédération française de l'aviculture veut faire pression sur les enseignes afin que soient répercutées les hausses de prix de la volaille, liée à celles des hausses de cours en amont. "Par deux fois au cours des dernières semaines, nous sommes intervenus auprès de la distribution dans le but d’obtenir une augmentation indispensable des prix des produits avicoles et cunicoles". indique la CFA. Les hausses de coûts de production proviennent aussi des charges liées à l’énergie, l’environnement et le bien-être animal.  Les secteurs concernés sont les volailles, lapins, oeufs, palmipèdes à foie. "Nous demandons en conséquence aux abattoirs de répercuter à leurs clients les évolutions des coûts de production", indique la CFA qui demande à ses sections avicoles départementales et régionales de rencontrer le plus rapidement possible les responsables des différentes enseignes des filières de leur région pour bien les informer de la situation des producteurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter