Le seuil des 15 euros d'achats par carte bancaire dans le collimateur de Bercy

Le ministre des Finances, qui tenait une conférence de presse ce matin sur la mobilité bancaire, a révélé avoir demandé aux banques de supprimer les frais fixes pour les paiements par carte bancaire, sans quoi il aurait recours à la loi pour y parvenir. 

Partager
Le seuil des 15 euros d'achats par carte bancaire dans le collimateur de Bercy
Le ministre des Finances, chevalier blanc des consommateurs

Michel Sapin, nouveau chevalier blanc des consommateurs ? Alors qu'il tenait une conférence de presse sur la mobilité bancaire - c'est à dire simplifier les démarches pour changer de banque afin de mieux faire jouer la concurrence - il a également annoncé qu'il veut supprimer le seuil "absurde" de 15 euros pour payer par carte bancaire. Cette interdiction non seulement faciliterait les fraudes, mais elle nuirait aussi à la consommation. A moins de 15 euros, la moitié des transactions est réalisée en espèces.

Soutenir la consommation...

Le ministre des Finances a demandé aux banques de supprimer la partie fixe des frais de transaction pour mettre fin au seuil minimum de 15 euros fixé par la plupart des commerçants. 'Dans le cas où les institutions bancaires refuseraient cette requête, "les textes de loi sont prêts à être adoptés". Toujours pour lutter contre la fraude, Michel Sapin avait déjà limité les paiement en liquide à 1000 euros contre 3000 euros pour les Français, et de 15 000 à 10 000 euros pour les étrangers.

et la saper à son insu...

Cette mesure ne convient pas à tous les commerçants. En effet, des touristes étrangers peuvent dépenser des sommes énormes en liquide, montres de luxe ou autre. Dès que les transactions dépassent 10 000 euros, un signalement est opéré à Tracfin pour lutter contre le blanchiment d'argent, et pour les achats hors taxe, un bordereau doit être rempli et transmis aux Douanes. La détaxe aurait représenté.. 7,5 milliards d'euros, pour 4,6 millions de bordereaux, selon les chiffres de l'Union du commerce de centre ville. Du coup, les commerçants à Paris ou Strasbourg - les Allemands y dépensent beaucoup - craignent de ne plus pouvoir vendre de biens d'un montant supérieur à 10 000 euros à ceux qui voudraient les acquérir en espèces, alors que toutes les conditions pour lutter contre la fraude ou le blanchiment sont réunies. Michel Sapin ne voudrait-il pas, à son insu, saper... la consommation ?

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

ARTICLES LES PLUS LUS