Le shopping se décline aussi au masculin

|

Pour la deuxième édition de son Observatoire du shopping, Unibail-Rodamco s’est concentré sur les comportements masculins en matière de shopping. D’où il ressort que… l’homme est une shoppeuse comme les autres.

Le shopping est un moment de plaisir pour un homme sur deux, selon l'étude d'Unibail-Rodamco.
Le shopping est un moment de plaisir pour un homme sur deux, selon l'étude d'Unibail-Rodamco.

L’homme est une « shoppeuse » comme les autres. C’est-à-dire qui prend plaisir à faire les magasins, à la recherche du vêtement dernier cri. Tel est le principal enseignement de la deuxième édition de "L’observatoire du shopping", vaste étude lancée par Unibail-Rodamco. « Contrairement aux idées reçues, l’étude révèle que le shopping est un moment de plaisir pour plus d’un homme sur deux », indique ainsi Clémentine Piazza, directrice marketing d’Unibail-Rodamco.

Plus intéressant encore pour les distributeurs, on constate avec cet Observatoire que l’homme n’est pas spécialement regardant à la dépense. Enfin si, évidemment : le pouvoir d’achat est une préoccupation générale mais l’on entend par là que 68% des hommes se disent prêts à payer plus cher pour des produits de qualité.

Le shopping oui, mais vite alors

Ce qui ne veut bien sûr pas dire que les enseignes peuvent se permettre n’importe quoi : 69% des hommes disent régulièrement comparer les prix, contre « seulement » 63% des femmes. Et puis, quand bien même d’ailleurs… Si l’homme est peut-être prêt à dépenser plus, il est aussi plus difficile à mettre dans ses filets. Disons, pour être plus clair, qu’il est moins sujet aux achats d’impulsion : 77% des hommes déclarent en effet savoir exactement ce qu’ils désirent acheter avant de se rendre en magasins quand cette proportion tombe à 65% parmi la gente féminine.

Enfin, si c’est une partie de plaisir que de faire ainsi son shopping, ce n’est pas non plus une raison pour en abuser. Cela doit aller vite, très vite, et efficace. 59% des hommes y consacrent moins d’une heure, contre 37% des femmes. Voilà pour le côté « rapidité ». « L’efficacité », elle, se mesure via les « lieux de shopping » privilégiés. Ou plutôt se mesure en creux. En effet, ces « lieux » préférés sont globalement les mêmes pour les hommes comme pour les femmes… à une exception près.

47% des clients dans centres Unibail-Rodamco sont des hommes

Et c’est cette exception qui est intéressante à analyser. 42% des hommes raffolent des boutiques de centre-ville, par définition généralement spécialisées. C’est sept points de moins que les femmes, et c’est une grande différence. L’explication ? Simple : « 75% des hommes déclarant préférer aller dans un magasin où ils peuvent trouver plusieurs catégories de produits à la fois, pour gagner du temps », explique Rémy Oudghiri, directeur du département Tendances et prospectives d’Ipsos, qui a réalisé ce sondage pour Unibail-Rodamco.

Une observation que les experts d’Unibail-Rodamco ont déjà depuis longtemps cerné. « 47% des clients de nos centres commerciaux sont des hommes », indique en effet Clémentine Piazza. Qui a donc, alors, que ces centres étaient des temples féminins ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message