Trophées 2015 de l'innovation

Le sirop à la fleur de sureau « made in Autriche »

Dossier Naturel, haut de gamme, sans colorant ni conservateur ni arôme artificiel, le sirop de fleur de sureau de Darbo vient d’Autriche… et prépare son arrivée en France.

Sirop Darbo
Sirop Darbo

Spécialiste des fleurs et des fruits. Une mention qui pourrait figurer sur les emballages des produits Darbo, une PME autrichienne d’environ 300 personnes (123,5 M€ de chiffre d’affaires en 2014) basée à Stans, dans le Tyrol. Darbo produit en effet des confitures, du miel et des sirops. Elle revendique même le leadership en Autriche pour les premières et la deuxième place pour les seconds. Une grande-petite entreprise donc, surtout si l’on considère son implantation à l’international. Ses produits sont en effet distribués dans une soixantaine de pays à travers le monde... « 60 pays mais pas encore la France », précise Klaus Darbo, directeur marketing et représentant de la 5e génération de cette entreprise familiale fondée en 1875. « Nous ne sommes qu’une PME. Nous avons besoin de temps pour concrétiser tous nos projets », plaide-t-il, en justifiant son intérêt pour le marché français par une simple affirmation : « Dans le cas des sirops, notamment, je suis convaincu que la qualité de nos produits nous permet d’envisager un bel avenir sur les rayons français. Et je connais bien l’offre actuellement disponible dans l’Hexagone…»

Médaillé d’or à Bruxelles

Les sirops seront donc le fer de lance de la future arrivée de Darbo en France. Et particulièrement le sirop de fleur de sureau, l’un des 12 de la gamme développée par l’entreprise depuis 1994. «Un produit naturel, haut de gamme, sans colorant, ni conservateur, ni arôme artificiel », décrit le directeur marketing. Il se présente dans une bouteille en verre d’un demi-litre, « car le verre permet non seulement de faire de jolies bouteilles, mais garantit également une bonne conservation gustative», précise-t-il, en soulignant que le produit a remporté une médaille d’or au Concours monde sélection de Bruxelles. Actuel leader dans sa catégorie en Autriche, le sirop de fleur de sureau y est d’abord utilisé pour obtenir une boisson rafraîchissante peu sucrée, mais est aussi de plus en plus utilisé, comme dans l’Hexagone, en cocktail ou même comme ingrédient culinaire. Où et quand verra-t-on le sirop Darbo en France? Aucune date annoncée pour l’instant. Et pour cause, Darbo se cherche encore un distributeur... « Pas question de gérer nous-mêmes notre arrivée dans l’Hexagone. Le modèle de distribution français est très spécifique, et nous ne le connaissons que très mal. Nous préférons faire appel à un distributeur, que nous recherchons actuellement », indique le directeur marketing.

SIROP DE FLEUR DE SUREAU (DARBO)

Lancement En attente de référencement en France

PVI NC

"La saveur si particulière de notre Sirop de fleur de sureau est directement liée au procédé d’extraction de l’essence de la fleur. Nous avons besoin de 2 kg de fleurs pour produire un demi-litre de sirop."

Klaus Darbo, directeur marketing de Darbo

Les Plus

  • Un sirop élaboré à partir de produits naturels, sans colorant, conservateur ou arôme artificiel
  • Le savoir-faire de Darbo dans l’extraction des essences de fleurs
  • 1/2 l de sirop permet d’obtenir 3 l de boisson, mais il peut aussi être utilisé dans des recettes de cocktails et de cuisine

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter