Le site lorrain d'Indesit Compagny devrait fermer.

|

La fabrication des tables de cuisson en vitrocéramique d'Indesit ne se fera plus en Moselle dès la fin de l'année 2005. 110 emplois menacés.

L'usine de Manom devrait fermer ses portes. Déjà les groupes de travail sont en train d'être formé pour négocier la mise en place d'un plan social. Le groupe italien, Indesit Compagny, troisième acteur européen de l'électroménager - avec sa marque éponyme mais aussi Ariston, Hotpoint, et Scholtès - vient de faire cette annonce. Une décision qui fait suite à un premier plan social mené en 2003. A l'époque la production de fours et de gazinières avait été délocalisée en Italie et en Pologne. Depuis les choses ne se sont pas forcément arrangées. En 2004 le chiffre d'affaires du groupe était de 3,177 milliards d'euros pour un bénéfice de 116 millions d'euros. Un bénéfice certes, mais en régression. Autre élément inquiétant l'endettement du groupe qui ne cesse de progresser passant de 192 millions d'euros en 2003 à 211 millions à la fin 2004 .
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message