Le Slip Français veut devenir "la marque digitale de référence sur les sous-vêtements"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Présent au Printemps, aux Galeries Lafayette ou encore au Bon Marché, Le Slip Français, belle réussite e-commerce Made in France, envisage l'ouverture de boutiques en province et annonce le lancement d'une collection femme. Les précisions de Guillaume Gibault, le fondateur.

Guillaume Gibault, fondateur du Slip Français.
Guillaume Gibault, fondateur du Slip Français.© Le slip Français

LSA - Le Slip Français a été lancé sur un pari. Cinq ans après, comment vous portez-vous ?

Guillaume Gibault - Très bien. Tous les ans, nous doublons de taille. Nous allons faire de 7 à 8 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année, pour un panier moyen de l’ordre de 80 euros. L’équipe est composée de 35 personnes. Et nous travaillons avec neuf usines en France, soit 40 personnes en équivalent temps plein. Au total, nous produisons 200 000 pièces. Après une première levée de fonds de 2 Millions d'euros en 2015, une autre est prévue. Nous visons l’équilibre en 2017.

LSA - Vous êtes une marque digitale. Pourtant, vous avez des boutiques physiques. Est-ce obligatoire pour un pure player ?

G. G. - Le wholesale et le retail représentent de 5 à 10 % du chiffre. Nous sommes présents au Printemps, aux Galeries Lafayette, au Bon Marché et aussi chez Selfridges, en Angleterre. Nous possédons également trois boutiques à Paris [le Marais, Abbesses et Saint-Germain-des-Prés, NDLR]. Et envisageons d’en ouvrir deux autres en province, à Bordeaux, Lyon ou Lille, selon les opportunités. Cela participe à la notoriété. Pour l’export, c’est aussi une preuve de crédibilité.

LSA - Quels sont vos projets ?

G. G. - Nous lançons la lingerie femme pour le printemps. Et nous allons développer l’export fin 2017, notamment en Allemagne, en Angleterre et au Japon, où nous réalisons près de 10 % de notre CA. Les sites anglais et allemand sont prêts : ça tourne mais l’activité commerciale n’est pas encore lancée. Notre ambition est de devenir la marque digitale de référence sur les sous-vêtements, le home wear, les maillots de bain et les accessoires. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2430

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA