Le smartphone, nouvel eldorado

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Moins de trois ans après l'apparition du premier iPhone, le segment des smartphones dope l'activité de tout le secteur : des constructeurs aux opérateurs, en passant par les développeurs.

Affirmant vouloir démocratiser le marché du smartphone, le constructeur coréen annonce pour juin la commercialisation d’un nouveau modèle multiopérateur utilisant un système d’exploitation propriétaire (bada) ouvert aux développeurs.
Affirmant vouloir démocratiser le marché du smartphone, le constructeur coréen annonce pour juin la commercialisation d’un nouveau modèle multiopérateur utilisant un système d’exploitation propriétaire (bada) ouvert aux développeurs.

Le smartphone tactile

+ 138%, à 174 M€

Le mobile tactile

+ 110%, à 167 M€

Les mobiles coulissants

- 37%, à 177 M€

 

Source : GfK - Données 2009, évol. vs 2008

Un seul mot a résonné l'an passé sur le marché de la téléphonie mobile : smartphone. Avec des ventes qui ont parfois plus que doublé, les iPhone d'Apple, N95 de Nokia, Xperia de Sony ou PlayerOne de Samsung ont éclipsé des produits qui, il y a seulement un an et demi, représentaient le haut du panier. Aujourd'hui, les modèles à clapets, coulissants et monoblocs accusent une baisse de leur chiffre d'affaires égale ou supérieure à 35%. Comme ailleurs dans le monde, les smartphones - ces téléphones dits « intelligents » parce que connectés à internet - ont à eux seuls soutenu la croissance du marché hexagonal. Avec une exception française : la pénétration des écrans tactiles y est la plus élevée d'Europe.

 

Apple tire le marché

 

Le plus gros segment

Les téléphones mobiles coulissants

177 M€, -37%

Source : GfK - Données 2009, évol. vs 2008

Les ventes de l'iPhone ont bénéficié de la décision du Conseil de la concurrence de mettre fin à l'exclusivité d'Orange pour la commercialisation du produit en France. Deux millions d'exemplaires ont été vendus en 2009 - un record en Europe -, ce qui place Apple au deuxième rang du marché en valeur derrière Samsung. En outre, reconnaît François Bornibus, directeur général de Nokia France, « Apple a tiré le marché vers le haut. L'apparition de l'iPhone a changé les choses sur le marché et pour l'utilisateur. Le téléphone est bien plus qu'un outil servant à passer des appels, envoyer des SMS ou prendre des photos. » Et c'est tout un segment qui s'est trouvé dynamisé, avec des opérateurs ayant adapté leurs forfaits et des consommateurs plus sensibles au prix facial des mobiles qu'au montant des abonnements. Suivant la tendance de l'année dernière, le marché (23 millions d'unités vendues) devrait se polariser autour de l'entrée et du haut de gammes. « Le smartphone va continuer à se démocratiser, mais il y aura toujours des gens pour vouloir des produits très simples », fait remarquer Sonia Guillou, chef de groupe Télécom pour Samsung France.

 

La différence par les services

 

846 M€

Le chiffre d'affaires des mobiles, smartphones, accessoires*, + 6% en valeur**, + 6,6% en volume **

Source : GfK

*Données 2009

**Évolution versus 2008

À l'autre extrême de la chaîne de valeur, la bataille devrait aussi se situer autour des services associés, avec des constructeurs ouvrant leur système d'exploitation pour permettre le développement d'applications dans leur environnement. « Ce qui est de plus en plus important, ce n'est pas le produit, mais ce qu'il y a autour du produit », considère ainsi François Bornibus. Tout en se défendant de se lancer dans une course aux applications pour contrer Apple et l'arrivée prochaine du Nexus One de Google, Nokia travaille d'arrache-pied pour étoffer sa panoplie de services et rattraper un peu de son retard. Via le lancement d'un service de cartographie et de navigation GPS gratuit ou l'ouverture d'un magasin d'applications en ligne, l'Ovi store.


LES TENDANCES

- Grâce à son seul iPhone, Apple s'est hissé au deuxième rang du marché en valeur.

- Les smartphones pourraient représenter jusqu'à 50% du parc français en 2010.

- Outre l'offre produit, les constructeurs parient sur le développement de services pour accélérer la croissance du marché.

LE bond de l’e-commerce

Parts de marché valeur (%) des circuits de distribution en 2009 et évolution (pts) versus 2008
Source : GfK

Les spécialistes gagnent des parts de marché mais internet croît plus vite malgré un processus de vente plus complexe. Profitant de l'essor des smartphones, les multispécialistes ont retrouvé de l'allant.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA