Le snacking élargit ses gammes

|

Des produits plus sains, plus gourmands et moins ordinaires : telles sont les tendances d'innovation en snacking. Face à une demande toujours croissante, les industriels diversifient leur offre.

Mon plaisir, le nom de la nouvelle gamme de sandwichs de Daunat qui sortira le 1er avril prochain illustre bien l'évolution du marché du snacking : la recherche du plaisir avec des produits plus gourmands, moins classiques ou bons et sains. « Le snacking est une mutation structurante dans les habitudes de consommation des Français, explique Marylise Roche, chef de groupe chez Lustucru Frais. En 2010, l'offre des industriels s'est fortement développée, notamment sur les box : l'introduction de nouvelles variétés est l'un de facteurs clés de succès pour séduire les consommateurs. » Un marché d'offres donc, mais qui connaît aussi une demande croissante.

En effet, selon une étude du Sirest Ideas publiée fin 2009, 79% des Français consomment un repas à emporter au moins une fois par mois, dont 34% plusieurs fois par semaine. Et si les sandwicheries restent le format le plus courant (elles sont fréquentées par 77% des sondés), la grande distribution est aussi prisée (68%). Et elle dispose d'excellentes cartes à jouer, à condition de savoir répondre aux attentes de ces clients. Au top de leurs critères de choix, le goût est cité par 99% des sondés, suivi par le prix (93%), la variété (92%), l'équilibre alimentaire (71%) et la praticité (65%). Autant de pistes créatives pour les industriels.

 

De nouvelles contrées culinaires explorées

 

Premier chantier, le goût et la variété. Si les références dites « classiques » constituent encore la majorité de l'offre en sandwichs, salades ou box (où 70% des volumes sont réalisées par les références à base de pâtes), de nouvelles recettes ont effectué des arrivées remarquées dans le rayon. Si Stoeffler propose désormais sa choucroute en box, la plupart des autres acteurs explorent de nouvelles contrées culinaires : sushis, raviolis chinois, porc au caramel, riz cantonais ou risottos italiens... Ainsi, Lustucru Frais a lancé en début d'année sa Lunch Box avec des nouilles cuisinées façon wok : « Nous allons chercher des recettes différentes, parfumées mais suffisamment consensuelles pour plaire à tous, d'autant que le wok entre de plus en plus dans les cuisines françaises », explique Marylise Roche. Lustucru proposera également dès le mois d'avril trois risottos, dont une recette à la bolognaise pour capter les plus jeunes. Mélange de genre également chez Daunat avec sa gamme de wraps Be Wrappy, des galettes de blé roulées et garnies, à mi-chemin entre le sandwich et la salade. De quoi varier les plaisirs, tout en faisant le plein de légumes.

 

Qualité gustative mais aussi nutritionnelle

 

De fait, les consommateurs attendent certes des propositions de bonne qualité gustative mais aussi de bonne qualité nutritionnelle. À l'opposé de la junkfood, les en-cas sains se multiplient, à l'instar des mini-légumes prêts à réchauffer proposés par Czon (avec fourchette intégrée) ou les purées de pomme de terre et carotte bio de Créaline (intégrant également une fourchette).

En soupe, segment saisonnier qui peine encore à s'imposer en snacking, Brindélices a mis sur le marché l'hiver dernier un velouté de cresson bio. Notons aussi la récente arrivée de Sojasun sur le segment du snacking chaud avec ses burgers végétaux à réchauffer au four micro-ondes et réalisés à partir de pain pavé, steak de soja et sauce 100% végétale. Deux références sont déclinées : tomate-basilic et curry. Ça change de l'habituel cheeseburger !

 

Manger sain... et à sa faim

 

35 Mrd €

CA total snacking, tous circuits confondus et boissons comprises

Les salades se diversifient également. Ainsi, Lustucru s'apprête, pour début mai, à réinvestir le rayon salade avec une offre revisitée, en format de 250 grammes et toujours à base de pâtes avec trois références : caesar, italienne et grecque. Sur le marché plutôt banalisé des salades à emporter, Lustucru n'est pas le seul à vouloir jouer la différence. Fort du constat que ce rayon propose beaucoup de recettes basiques, souvent avec des doublons, Mix Buffet lance début avril deux nouvelles références de ses barquettes, avec sauce à part : l'une à base de salade verte, pâtes fusilli, jambon italien et mozzarella ; l'autre avec salade verte, poulet rôti, roquefort et noix. Les barquettes ont également une contenance de 250 grammes. Preuve que ce n'est pas parce qu'on mange sain qu'on doit forcément ne pas manger à sa faim !

 

Tout en grand

 

Dernière tendance porteuse, les grands formats. « Ces produits reprennent les codes de la restauration rapide où les menus XXL fonctionnent bien », analyse Marylise Roche. Ils permettent aussi de séduire une clientèle plus jeune et plus masculine dotée d'un solide appétit et de capter aussi les adeptes du home snacking : un mode de consommation qui se développe avec des snacks dégustés non pas au bureau ou de façon nomade, mais à la maison... souvent devant la télévision ou l'ordinateur. Daunat a clarifié son offre de sandwichs, avec de nouveaux formats XXL de 230 grammes pour ses baguettes avec une nouvelle recette au thon, oeuf et crudités. Sodebo, de son côté, lance début avril la Pizza Giant, une part individuelle de 200 grammes présentée en forme de triangle et à réchauffer, dans sa barquette, au four micro-ondes. Six recettes sont proposées, dont les incontournables jambon-fromage et quatre fromages. Sur les box, Lustucru se met également au XXL avec deux formats de 380 grammes de ses Lunch Box, en version cheese et bolo balls, une recette à base de sauce bolognaise et de boulettes de viande. À n'en pas douter, de quoi faire un carton auprès des jeunes.

Chiffres

  • Sandwichs 27 458 tonnes vendues en 2010, +2,5% 2,92 Mrds € de chiffre d'affaires en 2010, - 0,2%
  • Salades snacking 6 018 tonnes en 2010, +20,3% 69 Mrds € de chiffre d'affaires, +17%

Données 2010, évolution vs 2009 Source : fabricants, d'après Nielsen

LES TENDANCES

  • Des recettes plus exotiques Sushi, wok, porc au caramel... Les marques étendent leur gamme avec des préparations moins traditionnelles.
  • Des grands formats Sandwichs version XXL, box de 380 grammes... Les industriels visent les gourmands.
  • Une nourriture saine Ce n'est pas parce que l'on mange sur le pouce que l'on doit manger mal : salades, soupes et légumes percent sur le rayon

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSFFFL

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous