Marchés

Le Sniv s'inquiète de l'augmentation des exportations de bovins français

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
rayon boucherie

"Les exportations de bovins vivants ont encore augmenté de 4,9% sur les trois premiers mois de 2012 par rapport à la même période de l’an passé" s'alarme le SNIV, syndicat des entreprises de viandes. Face à cette pénurie d’animaux,les industries d’abattage-transformation françaises sont privées d’une partie de leur approvisionnement et se voient dans l’obligation de répercuter la hausse du prix de leurs produits. Les conséquences en sont d’ores et déjà visibles : trop rare et trop chère, la viande française intéresse moins nos voisins et les exportations de viande bovine sont en baisse de 14% sur la même période" poursuit la structure. En France,les derniers chiffres communiqués par FranceAgriMer et Interbev, arrêté au 15 avril, souligne que, avec des prix "en hausse de 2,9%, les volumes de viande bovine chutent de 3,8%. Il en résulte que le chiffre d’affaires pour cette période baisse de 1% entraînant la filière dans la spirale du pire." poursuit encore le bulletin du SNIV. "Pendant ce temps, la viande d’importation prend petit à petit des parts de marché (+11% sur les 3 premiers mois de 2012) et au total, la filière viande bovine, qui contribuait encore au solde commercial français à hauteur de 2 millions d’€ entre janvier et mars l’an dernier, le plombe désormais de quelques… 72 millions d’€."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA