Le sort de Doux reste incertain

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Charles Doux, le patron du groupe volailler, en est sûr : Doux va sortir de la tourmente. Il l'a affirmé lors d'une conférence de presse quelques jours avant une réunion d'étape concernant la situation de l'entreprise en redressement judiciaire, qui devait se tenir mardi 19 février au tribunal de Quimper. Charles Doux a indiqué que la situation était maîtrisée, et que la société pourra sortir de sa phase de redressement judiciaire « en juillet ». La société peut même faire face à la baisse des subventions européennes. Doux a réalisé un CA de 530 M € en 2012, dont 400 M € à l'exportation, pour un bénéfice d'exploitation de 14 M €, mais croule sous une dette de 270 M €.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2262

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA