Marchés

Le Stick Labell, la révolution de coton

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier CATÉGORIE hygiène-beauté Cette innovation de la MDD Intermarché dynamise un rayon qui n’avait jamais vu la couleur du renouveau. Un bâtonnet ouaté qui contient, en son coeur, un liquide pour imbiber le coton.

Il n’y avait pas eu d’invention sur ce segment depuis… la création du segment lui-même. Les bâtonnets ouatés tiennent leur révolution: le Stick. Il a l’air d’un bâtonnet des plus banals, sinon que l’un des embouts dispose d’une minuscule ceinture colorée. Mais au coeur du produit, une surprise. L’innovation tient dans la tige : un liquide. Ce peut être de l’éosine, du démaquillant, du désinfectant ou tout autre fluide intéressant.

Rien que sur la promotion du prospectus, nous avons réalisé 50% du chiffre d’affaires prévisionnel de l’année.

Anne Saintemarie, adhérente responsable des MDD pour le groupement des Mousquetaires

Issu d’une PME normande

Le principe est simple et à la portée des plus paresseux: brisez la partie au coton coloré, et le liquide imbibera l’autre embout. Le concept permet alors d’apposer ce que l’on veut, avec précision, où on le désire. « Mais surtout de l’emporter où on veut, sans avoir à emmener avec soi la bouteille ! », précise Anne Saintemarie, adhérente responsable des MDD pour le groupement des Mousquetaires. Car c’est la marque de cosmétiques d’Intermarché Labell qui a tiré la première, en lien avec l’entreprise Lemoine. Cette PME de 170 personnes implantée en Basse-Normandie, dans l’Orne, « est venue nous proposer cette innovation », raconte la responsable. La filiale française du grand groupe Lemoine s’est spécialisée dans les produits d’hygiène à base de coton, notamment pour les MDD. Elle a présenté le Stick en 2011 et a tout de suite séduit les Mousquetaires. Qui se sont échinés pour en développer une gamme pertinente, arrivée en rayon le 27 octobre.

 

Un succès ahurissant

« C’est le produit malin par excellence, entonne Patrice Quinqueneau, consultant et membre du jury des Trophées. Et que cela vienne d’une MDD est très positif ! D’ailleurs, parmi les dossiers candidats dans la catégorie Hygiène-Beauté, beaucoup venaient de MDD.» Une tendance de fond pour les marques d’enseigne que d’innover sur ce secteur où elles accusent du retard. Les références sont au nombre de quatre: à l’éosine, un antibactérien, un antibouton et un démaquillant. Ce dernier marque les meilleures ventes. Et, d’ailleurs, le succès est là. « Rien qu’avec le prospectus, nous avons réalisé 50% du chiffre d’affaires prévisionnel de l’année », s’enthousiasme Anne Saintemarie. Quoi qu’il en soit, la technologie ouvre la voie à de nombreuses possibilités. « Pourquoi ne pas imaginer un kit de secours », suggère Patrice Quinqueneau. Le Stick se trouvera-t-il bientôt dans tous les sacs ?

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA