Le supermarché d’Amazon sera aussi un mini-entrepôt e-commerce

|

D’après les plans de construction publiés par un blog américain, Amazon a prévu dans son prochain supermarché un espace automatisé de préparation des commandes pour les commandes e-commerce.

Le site HNGRY s'est procuré les plans du nouveau supermarché d'Amazon que la firme de Seattle a déposé en mairie.
Le site HNGRY s'est procuré les plans du nouveau supermarché d'Amazon que la firme de Seattle a déposé en mairie.

Le supermarché d’Amazon n’est pas ouvert en Californie, mais déjà il fait couler beaucoup d’encre. Le 19 février, le site HNGRY a dévoilé une information qui démontre que la firme de Seattle prévoit bien de créer un point de vente d’un nouveau genre en Californie. Ainsi, 21% de la surface de son futur supermarché disposera d’un espace de préparation automatisé pour les commandes e-commerce.  

Un partenariat avec Dematic

Le site a eu accès à cette information via la mairie de la ville de Los Angeles, en lisant le dépôt de dossier fait pour pouvoir vendre de l'alcool. Et autre information, le prestataire sera Dematic. Technologiquement, on n’est donc pas sur des robots qui se glissent sous des étagères pour les apporter à un opérateur mais sur l’usage d’un transstockeur, soit une navette qui se déplace en trois dimensions et qui apporte les marchandises aux employés.

Le plan révèle également que le système fonctionne à température ambiante, les navettes serviront donc pour préparer les produits secs. Les employés se chargeront de prendre les marchandises dans les meubles froids en rayon. L’objectif de cette organisation déjà mise en place en Chine avec HippoFrehs par exemple consiste à baisser le coût de préparation d’une commande tout en accélérant l’opération et en gagnant en qualité.

C'est d'ailleurs une tendance de fonds aux Etats-Unis, de nombreux distributeurs musclent leur logistique en point de vente pour livrer plus rapidement les clients. En France Carrefour s’essaie aussi au micro-fulfillment avec la licorne française Exotec et travaille déjà avec Dematic utilisant un système bien plus gros de transstockeur à Saint-Quentin-Fallavier (38). Mais les outils ne pèsent pas grand chose en logistique, c'est l'intelligence pour les piloter qui fait la différence. Et sur le sujet, Amazon dispose d'une expertise solide via sa filiale Amazon Robotic.

Un espace cuisine et restauration

D’autres informations avaient déjà été publiées dans les médias américains. Ainsi, Bloomberg a dévoilé des photos qui montrent que le magasin de 3000 m² implanté à Woodland Hills, en Californie, disposera d’un espace cuisine et restauration ainsi qu’un comptoir de retrait pour les commandes e-commerce et le retour des colis. Les gondoles auront des étiquettes électroniques et des écrans sont installés dans les allées. Le nom reste encore une énigme, il semblerait qu’Amazon veuille capitaliser sur le nom Amazon Fresh et sortir un nouveau concept de Whole Foods market. A suivre!  

Plans du magasin publiés par HNGRY : 

 

Vidéo de démonstration du système micro-fulfillment de Dematic:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message